Conseil en Systèmes d’information Banque Finance Assurance

Les entreprises des secteurs bancaire, financier et assurantiel font face à des enjeux métiers et informatiques complexes liés entre autres aux différentes pressions politiques, réglementaires et technologiques.

Dans un contexte où chaque décision compte, les projets relatifs aux systèmes d’information et leur réussite s’avèrent cruciaux afin de :

  • Proposer des services innovants et fiables aux clients des établissements bancaires, financiers et de l’assurance
  • Gagner en compétitivité et en performance
  • Optimiser les coûts opérationnels
  • Contrôler et réduire les risques internes et externes
  • Se conformer à la réglementation

Domaines d’intervention

mc²i Groupe intervient sur de multiples problématiques métiers :

  • Banque de Détail : tenue de compte, crédit, relation client, éditique, canaux à distance…
  • Assurance  : assurance vie, IARD, gestion des contrats, aide à la vente…
  • Finance de marché : Asset Management, Titres, OST…
  • Échanges interbancaires : plateformes et protocoles d’échange, compensation…
  • Fonctions internes : comptabilité, reporting, gestion des risques, trésorerie…
  • Expertise progicielle

et assiste l’ensemble des acteurs du secteur :

Organismes de financement et de crédit, Gestion d'actifs, Banque de détail et banque privée, Banque d'investissement, Assurances, Groupes d'épargne salariale, organisme de protection sociale et de prévoyance, mutuelles, Caisses de retraite, autorités de contrôle, banques centrales

Notre valeur ajoutée

  • Une forte expertise technico - fonctionnelle des principaux applicatifs du marché type ERP & PGI
  • Une veille fonctionnelle (réglementaire, concurrentielle, benchmark…) et technologique (évolution du paysage applicatif et des technologies)
  • Une expertise éprouvée chez les principaux acteurs du marché
  • Un apport méthodologique dans un secteur très rigoureux

Retour d’expérience

Projet de mise en place de la Directive Bâle III

Au sein d’un grand groupe bancaire français, le projet « Bâle III » a eu pour objectif de répondre aux exigences des autorités de contrôle vis-à-vis de la réforme Bâle III relative aux problématiques de risque de crédit et ALM. Les enjeux majeurs ont été les suivants :

  • Accompagner les filiales du groupe dans la réalisation des nouveaux reportings réglementaires à destination de l’ACPR
  • Faire évoluer le flux d’alimentation des outils Risques et ALM
  • Développer une interface utilisateur pour répondre aux exigences de la directive

mc²i Groupe est intervenu sur les phases d’étude d’impact, de cadrage, de conception, d’homologation et de pilotage projet.

Projet de mise en place d’un ERP bancaire au sein d’un Family Office.

L’ERP bancaire permet de gérer les opérations courantes bancaires tout en gérant les fonctionnalités transverses tels que l’éditique, la comptabilité, la trésorerie, les titres, les états réglementaires. Ceci sans oublier les problématiques d’interfaces avec l’ensemble du SI du Family Office (CRM, comptabilité du groupe…).
Ce projet a demandé une forte mobilisation autour de la conduite du changement dû à la mise en place de nouveaux processus et à une réorganisation des pratiques métiers.
mc²i Groupe est intervenu sur l’ensemble des phases du projet, du choix de la solution au déploiement de la solution et au support utilisateur tout en étant en appui du pilotage projet.

Focus

Consultez toutes les actualités

Veille

Le « Shadow Banking » : La menace fantôme ?

Le développement de la « finance de l’ombre » reste un phénomène méconnu et ce, malgré les nombreux rapports officiels (FMI, CSF), les articles économiques et les études universitaires à son sujet. Pour autant, connaitre ses causes, ses formes et ses conséquences constitue une condition nécessaire à la mise en place d’une réglementation pertinente.

Veille

Card-Linked Offers, une tendance de fond ?

Mastercard propose sept gammes de cartes bancaires à ses clients. De la carte Jeune à la carte Platinium, les services proposés diffèrent principalement de par le montant des transactions autorisées, la portée et la couverture des assurances et les services personnalisés (livraison de fleurs, conciergerie…). Depuis quelques années, un nouveau service a vu le jour : les Card Linked Offers. C’est un service à forte valeur ajoutée, à la fois pour les clients des banques mais également pour les commerçants, dans un domaine où les FinTechs évoluaient jusqu’à présent librement.

Expertise

Banques : Le Big Data au service d’enjeux majeurs de la banque de détail

Début 2016, dix des grandes banques de détail en France appliquent leur nouvelle politique tarifaire : le compte de dépôt est désormais un service payant. Les causes ? Réglementation, environnement concurrentiel, réduction des marges, rationalisation et digitalisation. Les solutions ? Elles sont multiples et passent en grande partie par le Big Data.

Expertise

Réglementation AnaCredit

Le 1er Juin 2016, la Banque Centrale Européenne (BCE) a publié au Journal officiel de l’Union Européenne la mise en place du règlement (UE) 2016/867 du 18 Mai 2016, visant à la collecte de données granulaires sur le crédit et le risque de crédit. Cette nouvelle réglementation, plus connue sous le nom d’AnaCredit pour « Analytical Credit Dataset » doit entrer en application, en Europe, à partir de 2018. AnaCredit vise à collecter près d’une centaine de données pour chaque crédit octroyé d’un montant supérieur à 25.000€ selon des concepts et des définitions harmonisés dans le but de faciliter la comparabilité des données au sein de la zone euro.

Veille

Assurance comportementale : Jusqu’où ira la numérisation dans l’assurance ?

L’assurance va connaître de grands bouleversements digitaux. Elle s’y prépare depuis déjà plusieurs années. Grâce à l’afflux de nouvelles données et aux traitements offerts par le Big Data, les assurances n’auront plus besoin d’extrapoler leurs données sur une base statistique. C’est un bouleversement majeur qui oblige les assureurs à repenser leur modèle, et à changer leur proposition de valeur. Tour d’horizon de l’assurance comportementale.

Veille

Accords de Bâle : Un quatrième volet prévu pour 2020 ?

Alors même que l’implémentation des directives de Bâle III n’est pas encore finalisée dans la plupart des banques, de nouvelles négociations sont en cours pour un quatrième volet. Ses premières déclinaisons en réglementation étatique devraient intervenir autour de 2019.