A la découverte d’une méthodologie de pilotage de programmes : MSP

Article paru le 5 août 2011 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

Les organisations actuelles avancent dans un climat évolutif qui leur impose de mettre en place des structures aptes à répondre aux changements, quels que soient leur nature (techniques, organisationnels, géographiques, etc.). Le management de programmes s’est alors révélé comme une solution permettant aux organisations d’accompagner ces grandes transformations.

Que cachent les initiales MSP ?

MSP, littéralement ‘Managing Successful Programmes’ est un référentiel méthodologique développé par la Chambre de Commerce du Gouvernement Britannique, l’OGC (‘Office of Government Commerce’), qui a pour objectif d’unifier les bonnes pratiques de pilotage de programmes. En effet, ce sont les multiples retours d’expérience de programmes des secteurs privé et public qui ont permis à l’OGC de mettre en place ce référentiel évolutif capable de s’adapter à chaque environnement et chaque situation.

Cette méthodologie repose sur le principe d’accréditation qui permet à chaque personne certifiée d’être référencée et reconnue pour son aptitude à évoluer à différentes fonctions au sein d’un programme. Ces certifications sont décernées par un organisme officiel d’accréditation, l’APM Group. Plusieurs de nos consultants mc²i sont d’ailleurs certifiés par ce dernier.

Sur quels concepts repose la méthodologie MSP ?

D’après le référentiel MSP, un programme se compose d’un ensemble de projets identifiés par une organisation et regroupés autour d’un objectif défini, ou d’un ensemble d’objectifs visant à atteindre la vision stratégique, politique ou organisationnelle de cette organisation.

MSP se focalise sur trois grandes caractéristiques transverses :

  • l’organisation,
  • la gestion
  • le contrôle d’un programme.

Il est alors possible, au travers de ces caractéristiques, de décomposer cette vision par rapport à trois concepts majeurs :

  1. Les « principes » fondamentaux à la mise en place d’un programme qui proposent une réflexion stratégique sur les objectifs et la politique de l’entreprise.
  2. Les « thèmes » qui constituent les indicateurs primordiaux à mettre en place et/ ou à surveiller lors du pilotage d’un programme.
  3. Les « processus » de mise en place et de pilotage qui reposent sur les deux premiers concepts et permettent de mener à bien un programme en anticipant et en remontant l’ensemble des facteurs clés de succès.

Pour conclure, quels sont les points forts de cette méthodologie ?

MSP est aujourd’hui la référence en termes de méthodologie de pilotage de programmes. Cela s’explique principalement par son association avec la méthodologie de projets Prince2, elle aussi conçue par l’OGC. En effet, MSP et Prince2 ont été fondées sur un même référentiel,ce qui a permis à l’OGC de développer une vision mature ainsi que tout un ensemble d’outils complémentaires.

Associée à Prince2, MSP permet alors de répondre parfaitement aux besoins stratégiques des grands acteurs des secteurs public et privé en accompagnant méthodologiquement l’ensemble des phases des programmes et des projets qui composent ces programmes.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux