Alignement stratégique et modèle d’optimisation

Article paru le 10 août 2011 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

Sur un marché à forte concurrence,les entreprises se doivent de modifier constamment leur trajectoire stratégique pour obtenir un avantage concurrentiel important. Selon M.PORTER dans son ouvrage « l’avantage concurrentiel », il existe trois stratégies de base pour obtenir un avantage concurrentiel conséquent : la domination par les coûts, la différenciation et la concentration de l’activité.

Ces stratégies sont très différentes les unes des autres et « nécessitent des compétences particulières, qui se traduisent généralement dans l’organisation et la culture des entreprises ». Ainsi chaque processus métier (activités principales ou supports) de l’entreprise a été pensé et structuré par les choix stratégiques passés. Toute modification de la stratégie globale de l’entreprise, aussi minime soit-elle, nécessite donc un réalignement des processus de l’organisation et de son système d’information.

Qu’est ce que l’alignement des systèmes d’information ?

L’alignement des systèmes d’information est la convergence de toutes les ressources (matérielles, logicielles et humaines) de la DSI vers les objectifs fixés par la direction. Cet alignement peut s’effectuer grâce à des leviers multiples tels que la refonte des systèmes existants ou des usages* qui en sont faits. Il est aujourd’hui fondamental pour la DSI de veiller au bon alignement du système d’information avec sa stratégie long terme. De nombreux chercheurs et professionnels tentent d’identifier des outils permettant de surveiller et d’améliorer le niveau d’alignement des SI avec la stratégie de l’entreprise : par des méthodes connues tels que la mise en place d’une gouvernance SI, le déploiement de méthode structurée (ITIL, CMMI, COBIT), la mise en place de Knowledge Management (Management des connaissances) ; et d’autres un peu moins connues tels que Modèle DyGAM (Dynamic Global Alignment Model).

Le modèle DyGAM, élaboré par le professeur et docteur Eric Fimbel, est centré sur les pratiques et les usages du SI. Il distingue deux catégories de processus d’alignement : huit processus « d’aligno-vigilance2 » (alignement et surveillance) de chaque projet et opération SI, ainsi que cinq processus « d’aligno-vigilance » organisationnels « dits fonciers ».

La méthode DyGAM présente plusieurs avantages :

  • Elle inscrit la démarche d’alignement dans un projet globale avec l’ensemble des acteurs de l’entreprise.
  • Elle propose la mise en place d’une structure et de processus d’aligno-vigilance pour parer à toute modification future de la stratégie.

Glossaire

Usage
Selon E. Fimbel, le terme usage décrit la manière dont les données sont traitées pour être transformées en information.
Aligno-vigilance managériale
Alignement et surveillance, par le management, des différents projets et opérations.

Pour continuer votre lecture sur le sujet


L'espace débat des EchosCet avis d’expert a été également publié sur :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux