Big Data et vie privée : le paradoxe des consommateurs

Article paru le 21 juin 2017 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Big Data Systèmes décisionnels Tribune

Chaque minute Google enregistre 3,8 millions de requêtes différentes sur son moteur de recherche, et Facebook autant de « likes ».

Depuis une vingtaine d’années, les nouvelles technologies de l’information ont accru la possibilité pour les entreprises de collecter, conserver, lire, partager et utiliser les informations personnelles des individus. Ces activités ont eu de nombreux effets favorables sur l’économie en général et des avantages certains pour les consommateurs, notamment une plus grande personnalisation et un meilleur ciblage des produits et services proposés.

Cependant, des effets indésirables dus à la connaissance de ces données ont également émergé, le plus important étant celui lié à l’intrusion dans la vie privée. Aujourd’hui, selon le baromètre annuel de l’intrusion mené pour la cinquième année consécutive par l’agence Publicis ETO, près de 78% des français sont incommodés par le fait que leurs informations soient collectées et enregistrées dans des bases de données.

Quelles sont donc les perceptions de l’utilisateur final sur la violation de sa vie privée dans un environnement Big Data ?

Tribune de Hasna EL KRID, Consultante mc2i Groupe

Lire la tribune sur le site : Comarketing-news

Partagez cet article sur les réseaux sociaux