Blockchain-as-a-service : des promesses mais encore des limites

Article paru le 15 janvier 2019 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Blockchain Tribune

La promesse de la BaaS est de bénéficier de toutes les applications de la Blockchain sans considérer les coûts de développement, de ressources, d’infrastructures et de maintenance. La première raison est de réduire les coûts opérationnels. La seconde est celle des ressources, les développeurs spécialisés sont rares. La dernière est une question de technologie. En constante évolution, la Blockchain nécessite une veille permanente.

La BaaS permet au client de s’intéresser uniquement à l’aspect fonctionnel, au cas d’usage qu’il souhaite mettre en place et de le rendre opérationnel.

Tribune écrite par Livia Haulot, consultante mc2i groupe

Lire la tribune sur le site : It-espresso

Partagez cet article sur les réseaux sociaux