Comment le digital redynamise-t-il la formation ?

Article paru le 27 juin 2017 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Newsletter Ressources humaines Tribune

Révolution technologique, Millénials, recherche de compétences rares ... autant de nouvelles problématiques auxquelles il faut faire face.

Des environnements de travail toujours plus exigeants

La révolution technologique, l’arrivée de la génération du millénaire en entreprise, les exigences des clients, les difficultés liées au recrutement des talents aux compétences rares ou clés sont des problématiques majeures pour le monde du travail. Il est de plus en plus difficile d’en prédire l’état en 2030 en raison de l’apparition de nouveaux métiers et produits.

De manière générale, cette mutation du monde du travail requiert de nouvelles compétences, la majorité des collaborateurs devra apprendre au cours des prochaines années à maîtriser des outils techniques et technologiques, comme les outils d’analyse ou le cloud. Les dirigeants doivent rester vigilants face à ces exigences accrues, se positionner en soutien des collaborateurs et adopter un véritable plan de formation continue. Bien souvent, les postes clés manquent de plans de successions et de continuité ce qui peut impacter les performances de l’entreprise. De plus, grâce aux nouvelles technologies, les nouvelles générations changent profondément leurs manières de travailler. Elles acquièrent de nouvelles compétences qui doivent être régulièrement revalorisées.

Plusieurs défis se profilent donc pour les entreprises de demain : Identifier et recruter les collaborateurs compétents, et enfin, les fidéliser via la mise en place de formations leur permettant de s’adapter aux nouveaux métiers, outils, méthodes et espaces de travail.

Une culture de la formation accrue

Les collaborateurs conscients de ces nouveaux défis cherchent à développer leurs compétences. La transmission de savoir-faire ne permet pas forcément une montée en compétences des collaborateurs, car le partage de connaissances n’est pas toujours systématique et encouragé dans certaines entreprises. Le facteur temps, le turn-over ou le manque de pédagogie peuvent être d’autres freins à cette pratique. On estime par ailleurs selon Oxford Economics que seuls 52% des entreprises ont mis en place un programme de tutorat formel pour la transmission des savoir-faire. L’approche d’apprentissage doit désormais être encore plus personnalisée et répondre à la demande du marché et des salariés.

Cette démarche doit s’inscrire dans la mise en place d’une stratégie de formation adaptée aux besoins des collaborateurs, mais également aux exigences du marché. Les plans de formation encouragent la fidélisation et la motivation des salariés. C’est pourquoi les managers et dirigeants doivent répondre aux besoins accrus de formation de leurs salariés. Leur montée en compétences, un des facteurs clés de succès pour la croissance de l’entreprise, offre un atout concurrentiel et est un point central de la transformation et de l’innovation.

Avoir une stratégie de Knowledge Management permettant de conserver, partager et actualiser les connaissances est donc capital, mais doit être couplée à une stratégie de formation permettant la montée en compétence des salariés. Les bouleversements numériques de ces dernières années ont permis de transformer en profondeur le visage de la formation. Celle-ci offre aujourd’hui de nouvelles méthodes d’apprentissage, de nouveaux supports et permet toujours plus d’efficacité et de flexibilité.

Le digital et le renouveau dans le monde de la formation

Les nouvelles technologies permettent de répondre au mieux aux besoins de formation, elles proposent des outils adaptés (formation, évaluation, auto-évaluation) et il devient possible de créer un bilan personnalisé pour chaque salarié. L’ère du numérique a réellement permit de proposer de nouveaux modèles de formation dans les entreprises, en passant de formations présentielles à des formations distancielles (e-learning). La formation en entreprise prend des formes de plus en plus variées et mobiles.

Des outils d’apprentissage digitalisés permettent de connaître en temps réel les besoins de professionnalisation de chaque salarié et de soumettre un plan de formation individualisé par exemple. Outre les e-learnings, les formations se réinventent grâce au digital : classe virtuelle, serious game avec des simulations 2D et 3D, learning social, quizz manager, classe inversée ou encore le blended learning. Les formations se déclinent parmi un éventail de méthodes outillées.

Ces nouveaux produits digitaux permettent d’offrir une souplesse d’utilisation aux utilisateurs et leurs bénéfices peuvent être mesurés en termes d’efficacité et de motivation dans l’apprentissage. La digitalisation de ces outils offre une forte flexibilité pour le collaborateur qui peut désormais suivre sa formation sur son smartphone ou tablette, en online ou offline si besoin.

L’explosion du nombre de start-up RH spécialisées dans la formation témoigne d’une demande plus importante des professionnels RH de proposer à leurs collaborateurs des expériences de formation plus apprenantes, originales et flexibles. La start-up Serious Factory, spécialiste des solutions pédagogiques innovantes permettant aux organisations de concevoir leurs propres simulateurs comportementaux, a d’ailleurs été primée par les professionnels des Ressources Humaines et de la formation en entreprise comme étant la Startup RH de l’année 2016 au Digital Heroes Day.

Instaurer une culture de la formation dans les entreprises peut paraître un défi à relever, mais celui-ci s’avère indispensable pour sa croissance et son rayonnement. Mobiles, interconnectés, efficaces, intelligents, personnels, variés, collaboratifs sont autant d’atouts qu’apporte la formation digitalisée aux entreprises et collaborateurs. Ces derniers attendent de leur employeur une vraie culture de formation avec une offre correspondant au plus près à leur besoin. La digitalisation de tout le parcours formation (identification des besoins, reporting par salarié, catalogue et format de formation) est aujourd’hui plus que nécessaire et prépare l’entreprise de demain.

Tribune de Caroline PIGEON, consultante mc2i Groupe

Lire la tribune sur le site : DSIH Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux