De l’intelligence pour une information voyageurs efficace

Article paru le 4 mars 2019 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Transports

Qui a vécu un voyage perturbé sait qu’une Information Voyageurs claire et fiable diminue le stress du voyage. Sans surprise, l’Information Voyageurs fait donc face à des attentes fortes de la part des usagers de nos métropoles. L’apparition récente de nouveaux usages et modèles de consommations (libre-service, autopartage, service à la demande, ubérisation …) bouleverse des modes de transport déjà existants et complexifie grandement la manière de communiquer avec les utilisateurs des différents réseaux.

Information Voyageurs personnalisée

Un usager profilé

Un nombre grandissant d’applications web et mobiles destinées aux voyageurs offrent aujourd’hui la possibilité d’effectuer des trajets dits “porte à porte”, des transporteurs historiques RATP, SNCF, ViaNavigo aux acteurs plus récents tels que City Mapper, Pikaway, Optymod’Lyon …

A travers ces services, l’utilisateur a la possibilité de personnaliser son profil en ajoutant des préférences ou critères : modes de transport classiques (bus, métro, tramway, train/RER, pied) ou plus novateurs (vélo, scooter, ou trottinette en libre-service), critères d’accessibilité, préférences d’itinéraires (lignes, stations préférées, correspondance, changement de mode en cours de voyage …). En plus de déterminer une liste d’itinéraires optimisés, ces assistants vont communiquer en temps réel ou de manière anticipée à l’utilisateur des informations circonstancielles (en cas de perturbation de trafic, lors d’événements publics, ...).

Bien que de plus en plus encadrée et contrôlée, la collecte de ces informations se fait parfois à l’insu de l’utilisateur. Certaines applications sont ainsi capables de déduire un lieu de travail et de domicile depuis l’historique des trajets effectués par l’usager. Plus fort encore : City Mapper, en analysant les données des voyageurs, a réussi à déduire des zones de carence dans le maillage des transports londoniens et a créé une offre de bus pour répondre à ce manque.

JPEG - 139 ko

L’absence ou le peu d’information sur certains réseaux de transport ont poussé les acteurs du secteur à mettre à contribution l’usager directement et à lui confier un rôle de fournisseur d’informations.

A l’instar de Waze pour le trafic routier, l’application RailZ, pour le trafic ferré voyageur, permet à chacun de ses utilisateurs de fournir des informations de retard, d’annulation, de position et d’affluence sur le train dans lequel il se trouve. Ces informations « temps réel » enrichissent celles fournies directement par la SNCF jugées plus souvent théoriques, et permettent aux usagers de mieux choisir leur trajet, voire de l’ajuster en cas de situation perturbée.

Mais fournir une Information Voyageurs personnalisée, même en temps réel, n’est plus suffisant. L’avenir appartient à une Information Voyageurs plus intelligente, qui apprend et anticipe.

Information Voyageurs prédictive

L’agglomération de Bordeaux voit apparaître de nombreuses innovations en matière d’information prédictive. L’application « La Bonne Station » permet aux cyclistes, jusqu’à douze heures avant leur déplacement, de savoir dans quelles stations ils auront le plus de chance de trouver un vélo ou une place disponible pour le restituer. Qucit, startup bordelaise, compte aussi rendre plus intelligent la gestion du parc vélo de la ville et étend depuis peu ses produits à d’autres modes de transport, toujours avec une approche d’intelligence artificielle.

Plus multimodale dans son approche, l’application « Optymod’Lyon » (pour la région lyonnaise) calcule les prévisions d’évolution du trafic à une heure, d’après des scénarii historisés. Pour ce faire, l’accès à toutes les offres théorique et temps réel des opérateurs de transport concernés est devenu indispensable.

Enfin, plus importante en nombre de voyageurs, la région parisienne voit son autorité organisatrice des transports, Île-de-France Mobilités, placer l’Information Voyageurs au centre de deux projets de recherche, M2I (Mobilité Intégrée en Île-de-France) et IVA (Information Voyageurs Augmentée), dont leur finalité est l’amélioration du transport des Franciliens.

Plus concrètement, des navigateurs multimodaux consolideront des données théoriques, temps réel de toutes les offres de mobilité (bus, métro, tramway, train, vélo, voiture partagée, co-voiturage, …) en Île-de-France, d’offres publiques comme privées. Ils généreront des données prédictives de manière à déterminer, en temps réel et pour tous les modes de transport possibles, les meilleurs résultats pour un trajet donné.

Différents outils de gestion avancée des réseaux de transport pour M2I, et d’analyse comportementale des Voyageurs face l’Information Voyageurs pour IVA valoriseront toutes ces données pour permettre une meilleure régulation du trafic ainsi qu’une Information Voyageurs plus aboutie.


L’Information Voyageurs ne cesse de s’améliorer et pourrait bien révolutionner nos habitudes de déplacement. La collecte massive et la consolidation de données multimodales, associée au « machine learning » ne peuvent que fiabiliser et valoriser des services innovants attendus par les voyageurs.

Mais nous pouvons supposer que, sans obligation franche d’une autorité organisatrice, les plateformes multimodales et multi-transporteurs tant attendues ne pourront prétendre à leur fonction centralisatrice, et ne pourront alors fournir une Information Voyageurs fiable et anticipée.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux