Être leader sur un secteur pour pouvoir se développer dans d’autres

Article paru le 24 octobre 2012 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

Du 23 au 25 octobre 2012, Nicolas Pierron et Emmanuel Leprince, animateurs sur Radio Classique, ont présenté mc²i Groupe dans le cadre sa chronique "Success Story".

La fréquence de Radio Classique à Paris est 101,1 FM.

Nous vous mettons à disposition les 3 passages audio ainsi que leur retranscriptions textuelles.

Deuxième passage : être leader sur un secteur pour pouvoir se développer dans d’autres

Lire le passage Audio

Télécharger la chronique "Success Story" du 23 octobre 2012 (Fichier mp3 - 1,2 Mo).

Transcription

NICOLAS PIERRON : La « Success story », sur RADIO CLASSIQUE. Bonjour Emmanuel LEPRINCE.

EMMANUEL LEPRINCE : Bonjour Nicolas.

NICOLAS PIERRON : Le directeur de l’Association Pacte PME, avec qui on examine toute cette semaine les recettes de croissance de mc²i Groupe. C’est une grosse PME, 35 millions d’euros de chiffre d’affaires en forte croissance, 340 personnes environ, créée en 1989. mc²i Groupe est un cabinet de conseil indépendant en systèmes d’information, ils font de l’assistance à maitrise d’ouvrages. En gros, leur travail, c’est de conseiller leurs clients, qui sont des grands groupes, dans leurs relations avec les fournisseurs, dans les achats de systèmes d’information. Ce n’est pas une SSII, ils ont un regard critique, justement, sur les offres des SSII dont ils sont indépendants. Emmanuel, deuxième recette de croissance de mc²i Groupe, être leader sur un secteur pour mieux se développer dans d’autres.

EMMANUEL LEPRINCE  : Voilà, ce qu’ils appellent foisonner. C’est un beau terme. Alors, aujourd’hui, mc²i Groupe est leader en France dans le domaine des SIRH, les Systèmes d’information en ressources humaines, c’est comme ça que ça s’appelle. Donc ce sont des systèmes d’information qui gèrent la paie, la gestion des compétences, ça va jusqu’à gérer les badgeuses dans les entreprises. Donc ça pèse 50 % de leurs activités aujourd’hui. Être leader, ça veut dire qu’ils connaissent l’offre, dans le domaine, donc ils connaissent les logiciels, des systèmes de gestion de SIRH, ils ont une expertise, je dirais, de fond, en gestion des temps, en gestion des paies, et puis ils investissent dans l’innovation, par exemple dans l’utilisation des iPhone, pour faire les RH, on pourra bientôt gérer nos congés payés sur smartphones.

NICOLAS PIERRON : Magique.

EMMANUEL LEPRINCE : Exactement. Également les bulletins de paie qui ne seront plus en papier, mais qui seront électroniques et qui seront dans ces coffres forts, etc. etc. Donc un leadership fort, dans le domaine.

NICOLAS PIERRON : Et en quoi cette spécialisation sur les RH constitue une base de développement ?

EMMANUEL LEPRINCE : Le fait d’être leader dans le domaine, ça permet de montrer à leurs clients qu’ils ont la capacité d’être excellents, sur un sujet, donc ça donne confiance et il y a un vrai, je dirais, effet vertueux, aujourd’hui ils sont pratiquement automatiquement consultés sur tous les appels d’offres en matière de systèmes d’information de ressources humaines, donc ils sont leaders. Cette confiance leur permet donc de se diversifier, avec les mêmes clients, dans d’autres domaines fonctionnels.

NICOLAS PIERRON  : Exemple ?

EMMANUEL LEPRINCE : Un exemple, la gestion de la protection sociale. Donc là les clients sont différents, ce sont des caisses de retraite. Gérer des retraités c’est presque comme gérer des actifs, hein, les retraités sont d’anciens actifs, donc c’est bien un domaine connexe. Cette politique de diversification que mc²i Groupe appelle le foisonnement, a été initiée depuis 10 ans et donc elle se déploie dans d’autres secteurs également, comme les systèmes bancaires et financiers, l’énergie, les médias et le transport.

NICOLAS PIERRON : Merci Emmanuel LEPRINCE. Suite demain des recettes de croissance de cette entreprise dans « Success Story » sur RADIO CLASSIQUE à 06h50.


Écoutez la première partie de notre « Success Story » : Le Management de proximité.

Écoutez la troisième partie de notre « Success Story » : Capitaliser les connaissances en mobilisant les collaborateurs.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux