Guide de démarrage pour l’optimisation des moteurs de recherche

Article paru le 12 mai 2011 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

Votre site est scanné en permanence

Google lance des programmes (appelés aussi "robots") qui ont pour but de parcourir le web afin d’indexer tous les contenus, à condition qu’on leur donne les moyens de le faire dans de bonnes conditions.

La structure d’une page

Les premières conditions concernent la structure d’une page web. Pour être indexée de manière optimale, cette dernière doit être structurée de la sorte :

  • un titre de page unique et pertinent : C’est le premier élément qui sera affiché dans les résultats du moteur de recherche
  • une URL simple à comprendre pour transmettre l’information
  • une navigation facile et claire (en privilégiant l’utilisation de texte)
  • un résumé du contenu qui peut être utilisé pour chaque page (cette description est affichée également dans les résultats du moteur de recherche)

Le contenu est roi

Concernant le contenu en lui même, Google sera friand de qualité. Ainsi, il faudra prendre soin de rédiger du texte facile à lire, des contenus actualisés et uniques (Google n’aime pas les duplications de contenus).

La page doit être structurée à l’aide de titres et de sous titres (jusqu’à 6 niveaux) et des paragraphes bien distincts.

Les liens hypertextes sont aussi très importants et doivent être portés par un libellé compréhensible même hors contexte.

Par exemple, on n’écrira jamais :

Pour connaitre nos offres, visitez le site mc²i Groupe : En savoir plus.

mais

Pour connaitre nos offres, visitez le site mc²i Groupe.

Ce texte informe l’utilisateur et Google sur le contenu de la page vers laquelle vous établissez le lien.

Les images font également partie du contenu web et on prendra soin de bien renseigner l’alternative textuelle de celle ci dès qu’elle porte la moindre information.

Il ne faut bien sûr pas oublier que le contenu d’une page web est en premier lieu destiné aux lecteurs et pas aux robots.

Toutes ces bonnes pratiques servent également à améliorer l’accessibilité d’une site web aux utilisateurs handicapés disposant d’aides techniques pour naviguer dans les pages comme une synthèse vocale ou une loupe d’écran.

Travailler avec les robots

En plus des points ci dessus, un site :

  • doit disposer d’un plan de site
  • doit pouvoir renvoyer une page indiquant qu’une ressource n’existe pas ou plus (code HTTP 404 [1])
  • doit pouvoir indiquer qu’un contenu a été déplacé temporairement ou définitivement (codes HTTP 302 et HTTP 301)

Sources :

Notes

[1Code d’état HTTP : Code fournissant des informations sur les réponses renvoyées par le serveur lorsque des ordinateurs s’échangent des informations. Ce code comporte trois chiffres. La signification est différente selon les chiffres utilisés.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux