Internet Of Things : Quel futur pour le domaine des Achats ?

Article paru le 12 juillet 2018 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Innovation Gestion Objets connectés - IOT

Ces dernières années l’IoT (Internet of Things) est devenu le mot à la mode dans les affaires, la technologie et le commerce B2B/B2C. Il est avec l’intelligence artificielle à la tête d’un changement de l’industrie.

Du côté des consommateurs, les objets connectés sont déjà massivement utilisés. Nombreux y voient dans leur utilisation une manière d’améliorer leur vie au quotidien. Certains utilisent des appareils ménagers et systèmes de sécurité contrôlables par des applications mobiles. D’autres ont déjà en leur possession des réfrigérateurs, balances, montres, et voitures intelligentes. L’IoT a globalement offert aux consommateurs une foule de solutions innovantes pour faciliter leur vie et leur confort.

La technologie a aussi une vraie valeur ajoutée pour les entreprises, Gartner (entreprise mondiale de recherche) prévoit que d’ici 2020, plus de la moitié des nouveaux processus métiers et Systèmes d’Information incorporeront certains éléments d’IoT.

Des entreprises dans de nombreux secteurs, en particulier l’emballage, la fabrication, le commerce de détail, les services et les services publics, commencent-elles aussi à utiliser des technologies intelligentes et connectées. Celles-ci leur permettent d’améliorer efficacement leurs processus opérationnels et logistiques, leur service client ou leur disponibilité opérationnelle. D’ici fin 2019, Business Insider estime que l’IoT ajoutera 1,7 billion de dollars (1,4 billion d’euros) en valeur à l’économie mondiale, avec des dizaines de milliards d’appareils IoT se connectant à Internet et transmettant des données.

Qu’est-ce que l’IoT ?

L’Internet des Objets est une technologie se basant sur la connexion de n’importe quel objet à Internet et à d’autres appareils connectés créant ainsi un grand réseau d’objets et de personnes connectées entre elles, recueillant et partagent des données. Ces appareils transmettent en continu des informations sur leur environnement, et sur la manière dont ils sont utilisés.

La différence entre le terme objet connecté et appareil IoT est mince et il est souvent d’usage de ne pas faire de distinction entre les deux termes. En réalité, même si dans leur utilisation les deux expressions indiquent un fonctionnement similaire, les appareils IoT sont de nature plus évolutive, sont plus flexibles et sont généralement automatisés et plus personnalisables. Ces derniers échangent aussi des volumes de données beaucoup plus importants que les objets connectés dont les consommateurs finaux ont l’habitude d’utiliser. Cependant par simplicité, les deux termes sont massivement utilisés pour parler de la même technologie : l’échange et le partage de données via des objets connectés à Internet.

Utilisation de l’IOT dans le domaine des achats

Le domaine des achats est actuellement particulièrement intéressé par l’IoT.

La technologie permettrait en effet une meilleure visibilité des dépenses et une meilleure compréhension de l’approvisionnement et du stockage. Les entreprises pourraient alors bénéficier de façon significative de dispositifs et de solutions compatibles avec l’IoT, avec des objets gérant des domaines tels que la surveillance et la réorganisation des stocks. Un exemple que l’on pourrait imaginer serait un dispositif réactif au poids, installé au sol des entrepôts, pouvant suivre en temps réel et détecter automatiquement le manque de stock. Des alertes pourraient être alors transmises aux systèmes de gestion des stocks de l’entreprise, pour s’assurer de la détention de la juste quantité de marchandise à tout moment. Cette technologie permettrait d’assister la prise de commandes, voire même de les passer automatiquement.

L’IoT aidera l’équipe d’approvisionnement à suivre le contenu de leur catalogue et la gestion de leurs dépenses plus précisément, en sachant exactement ce qui est utilisé, ce qui reste, et ce qui est et sera nécessaire. La technologie permettra de prévoir les futurs besoins de manière plus précise et améliorera considérablement la gestion du budget et des contrats.

Avantages de l’IoT pour les Achats

L’IoT a de nombreux avantages commerciaux pour le domaine des Achats, notamment :

  • Prise de décision rapide et optimale basée sur le marché, le stock et la demande
  • Réduction des délais d’approvisionnement
  • Réduction des coûts via l’optimisation du temps et de la quantité présente en stock
  • Différenciation commerciale liée à la réactivité des délais d’approvisionnement et des coûts
  • Meilleure compréhension du comportement d’achat et d’approvisionnement des clients
  • Amélioration globale de la rentabilité

L’IoT, un buzzword à maîtriser

Malgré tous ces avantages attendus, l’IoT pourrait également créer un nouvel obstacle pour les équipes d’approvisionnement : la surcharge de données. En effet, la prise en compte de l’IoT en plus des technologies Cloud et mobiles pourrait rendre l’approvisionnement encore plus complexe en raison de la quantité de données qui circulerait dans les organisations.

Les processus d’approvisionnement et la technologie devront s’adapter pour utiliser efficacement ces données et devront trouver des moyens d’agir sur l’analyse des données volumineuse, plutôt que de simplement donner plus d’informations aux responsables achats.

Ainsi, il serait préférable de faire appel à une autre entreprise spécialiste dans le domaine des achats, ayant les compétences et l’expérience pour organiser, protéger, et présenter ces données. Les logiciels des éditeurs achats sont équipés pour gérer ces quantités de données, et les éditeurs songent tous à présent à intégrer une offre IoT dans leur offre.

Les principales caractéristiques que l’on pourrait espérer pour un logiciel Achats travaillant avec de l’IoT serait de :

  • Fournir une analyse de données en temps réel (prix vs. stock / demande)
  • Fournir une analyse basée sur l’historique et la tendance actuelle du marché
  • Posséder un fil d’actualité et d’analyse du marché en temps réel provenant de sources externes comme des agences, systèmes, etc.
  • Potentiellement intégrer de l’analyse prédictive (avec une utilisation de l’intelligence artificielle) basée sur des données en temps réel : prévoir les conséquences d’actions prises afin d’aider à une prise de décision rapide et optimale

La capacité pour une entreprise d’intégrer des technologies compatibles avec l’IoT dans les processus d’achat et d’approvisionnement offrira une opportunité significative d’automatiser des tâches simples et de prendre des décisions prédictives.

Futur attendu pour l’IoT

Pour conclure, l’IoT permettra un meilleur suivi des stocks, une meilleure analyse des tendances et une meilleure réactivité. Elle permettra globalement à une entreprise de mieux gérer ses coûts et d’être plus réactive.

Tirer pleinement parti des avantages de l’IoT en matière d’approvisionnement exigera que le service des achats et les solutions informatiques soient flexibles et efficaces. Il est possible de prévoir une augmentation du nombre d’analyses dans les entreprises, notamment face à la quantité de données échangées et à analyser. L’IoT devrait cependant permettre aux entreprises de faire de grandes économies et d’être plus efficaces.

L’utilisation de l’IoT n’est cependant pas sans dangers. L’implémentation de l’IoT est difficile à prendre en charge, et de nombreuses études (Cisco, Gartner) prévoient que 75% des projets IoT seront abandonnés ou prendront deux fois plus de temps que prévu.

Quatre raisons principales pouvant mener à l’échec de projets IoT sont d’ailleurs mises en avant :

  • Une interopérabilité manquante
  • Un manque de sécurité global
  • Une confidentialité douteuse
  • Un retour sur investissement incertain

Ainsi, l’investissement dans l’IoT ne sera sûrement pas possible pour toutes les entreprises.

La technologie demande un investissement important et n’en n’est qu’à ses débuts. Les risques de sécurité sont importants, et de nombreuses entreprises n’investiront pas dans la technologie. Cependant, pour les entreprises qui effectuent de nombreux achats et ont des stocks très importants, il est fort à parier qu’elles incorporeront de l’IoT dans leur logistique prochainement, si ce n’est pas déjà le cas.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux