L’analyse prédictive dans le retail : Comment révolutionner la supply chain ?

Article paru le 26 juillet 2018 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Systèmes décisionnels

Beaucoup de données… et plusieurs challenges à relever

Une seconde sur internet représente 65 000 recherches sur Google. Ce chiffre est représentatif de l’essor de l’utilisation des technologies dans nos vies quotidiennes et il est synonyme de création d’une masse énorme de données. Cette croissance de données est bien réelle, et bien que les entreprises arrivent aujourd’hui à les stocker, elles sont néanmoins confrontées à de nombreux challenges. Parmi ces derniers, le premier est quantitatif, puisque ces entreprises doivent pouvoir contrôler le flot de données conformément au « RGPD », qui est entré en vigueur en mai 2018. Un deuxième challenge, plus important, est qualitatif, et lié à l’exploitation de ces données, et à la création de valeur ajoutée.

L’analyse prédictive au service des « retailers »

Pour pouvoir créer de la valeur, les retailers ont de plus en plus recours à l’analyse prédictive. Le principe consiste à analyser les données passées dont on dispose pour prédire les comportements futurs. La construction d’un modèle prédictif nécessite des outils statistiques faisant appel à des algorithmes. Les données structurées sont alors injectées dans les algorithmes de « machine learning » pour analyser le passé et anticiper l’avenir. Ainsi, l’analyse prédictive permet aux « retailers » d’être au plus près de leurs données, d’anticiper leur performance, de détecter des tendances et enfin, d’adapter leur stratégie en conséquence.

Le nerf de la guerre, la supply chain

L’analyse prédictive permet d’anticiper les ventes et donc d’ajuster, entre autres, l’approvisionnement par rapport aux tendances du marché. Cette optimisation des stocks représente un gain de coûts très important dans un secteur tel que le retail, qui se trouve être ultra-compétitif. Au sein de Zalando par exemple, l’exploitation des données permet de prédire la zone géographique avec un fort taux de retour et de déterminer la plateforme la plus susceptible de revendre le produit. Ceci permet de raccourcir l’acheminement des produits étudiés et d’en réduire le coût.

Chez d’autres entreprises, des solutions prédictives croisent les données des produits avec les avis sur les réseaux sociaux ou encore avec des données météorologiques. L’objectif est de permettre aux retailers de mieux cerner les attentes des clients, et d’anticiper les approvisionnements pour éviter les ruptures de stocks. C’est le cas d’Amazon, l’avant-gardiste d’un nouveau modèle de « supply chain », qui se livre à une guerre absolue pour écourter les délais de livraison. En juin 2016, il a annoncé la livraison en 1h avec « Amazon prime now ». Derrière ces offres commerciales se trouvent, une infrastructure logistique performante, ainsi qu’une diversité croissante de l’offre des biens et services, avec une « marketplace » rassemblant plusieurs types ventes (neuf et occasion) et de vendeurs (professionnels et particuliers) Pour les revendeurs professionnels, Amazon a en plus développé un service « expedié par Amazon », permettant à ces derniers d’externaliser entièrement leur système logistique.

La plus-value du géant américain réside dans son puissant algorithme de probabilités des ventes qui permet d’optimiser l’entrepôt des produits dans différents pays. Les commerçants, grâce à cette externalisation de la logistique, ont accès à une zone géographique plus étendue (28 pays d’Europe), et peuvent dorénavant toucher plus de consommateurs. Pour répondre à ses besoins de stockage, le plus grand entrepôt d’Amazon (200 000 m²) à Brétigny sur Orge ouvrira ses portes cette année.

Le progrès technologique est aujourd’hui au cœur de la supply chain. Grâce à l’analyse prédictive, et plus globalement à l’intelligence artificielle, les retailers sont devenus insatiables en termes d’innovations ! Commerce vocal, hyper-personnalisation, robotisation des entrepôts, nombreuses sont les applications qui verront bientôt le jour, et qui révolutionneront ce secteur dont le mot d’ordre est : la fidélisation.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux