L’essor des consignes automatiques : des partenariats stratégiques au profit de l’e-commerce

Article paru le 27 octobre 2017 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Expérience client Retail

Vous avez passé une commande en ligne et comme souvent, le facteur est passé lorsque vous n’étiez pas à votre domicile. Il vous a alors donné rdv à la poste la plus proche ou dans un relai colis. En 2017, cette habitude pourrait bien changer avec l’essor des consignes automatiques. Le principe est simple : vous commandez un produit sur un site e-commerce, choisissez le mode de livraison en consigne automatique, puis vous recevez par SMS ou email une notification vous indiquant que votre colis est arrivé dans la consigne de votre choix. Vous pouvez le récupérer à toute moment et de façon autonome.

Une opportunité pour les e-marchands

La livraison en consigne automatique est un outil marketing de fidélisation redoutable. Aujourd’hui les sociétés InPost avec Abricolis et Packcity avec Pickup implantent ses casiers à l’entrée des supermarchés et également dans les stations-service.

La plus avancée est le polonais InPost, qui comptait environ 500 Abricolis en 2016 en France avec un objectif de 2 500 casiers automatiques en service à fin 2017. En plus des partenariats noués avec 8 enseignes, dont le Groupe Casino, InPost conclut en juin 2016 un partenariat avec Mondial Relay, le spécialiste de la livraison en points relais. Cette collaboration bénéficie à Mondial Relay qui a implanté près de 1 000 consignes automatiques en 2016. La complémentarité des services est au cœur de ce partenariat qui repose sur l’étude des comportements de consommateurs. Selon leurs achats et leur mode de vie, ils peuvent privilégier la livraison à domicile, en Point Relais ou dans une consigne accessible 24h/24, 7j/7.

Un autre grand acteur des casiers automatiques dans l’Hexagone est Pickup, l’opérateur relais de la Poste, filiale de Geopost. Pickup revendique 250 consignes en France, dans des gares d’Ile-de-France (150) et des bureaux de poste (100). Packcity France, autre filiale du groupe, a proposé à Auchan une solution basée sur des consignes automatiques modulaires et adaptables à chaque typologie de magasin, une des plus importantes installations Packcity mises en place en France à ce jour.

Des business models très variés

Chacun de ces acteurs a cependant pour ses consignes une stratégie, des ambitions et un modèle économique bien différents. Le business model du type E.Leclerc – InPost permet au distributeur de posséder toute la place qu’il souhaite sur ses parkings pour installer des casiers et règle par ailleurs en plus des frais d’installation à InPost pour que celui-ci déploie au plus vite un maximum d’Abricolis.

Chez Packcity France, la recherche est tournée vers une clientèle d’un autre genre. La société cible les entreprises, campus universitaires et sites industriels, autant de petites villes où transitent souvent des volumes importants de colis.

Autre acteur important : Bluedistrib, Relais Colis et Cdiscount, qui ont signé avec lui, déposent leurs colis dans son centre logistique des Yvelines. Le distributeur se charge ensuite de livrer lui-même les consignes avec des véhicules électriques. Il propose aux commerces de proximité un service de récupération de colis et de livraison dans les consignes. Etant le seul acteur autorisé à déployer ses casiers sur l’espace public parisien, il intéresse évidemment d’autres opérateurs qui aimeraient les intégrer à leur réseau.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux