L’état du e-commerce en France en 2015

Article paru le 21 avril 2016 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Mobile Retail Services mobiles

Sur l’année 2015, le secteur affichera une progression importante, très largement supérieure à celle du commerce traditionnel. Le développement s’appuie sur une base de 34,7 millions d’acheteurs, soit 79% des internautes français. Cet article propose un tour d’horizon de la situation du e-commerce en France en 2015.

Plus de transactions mais un panier moyen en baisse

L’année 2015 a connu de nombreuses nouveautés en matière de e-commerce. Avec elles, d’innombrables opportunités ont émergé pour les e-commerçants. La FEVAD estime que la croissance du secteur sera supérieure à 10% pour l’année 2015. L’accélération des ventes en ligne au troisième trimestre 2015 (en hausse de 15% par rapport au troisième trimestre 2014) a conduit à une réestimation à la hausse de la croissance du secteur. Le cap des 60 milliards d’euros de CA sera donc franchi pour le secteur à la fin de cette année avec une estimation à 65 milliards d’euros. Cette croissance est fortement liée à une poussée de l’offre, tirée par le nombre de sites marchands combinée à une nouvelle progression du nombre de cyber acheteurs.

PNG - 50.1 ko

Le panier moyen, après avoir connu des années de croissance ininterrompue, affichait, depuis le début de la crise, une diminution certaine. Après une baisse de 4% entre 2013 et 2014 pour atteindre 81 euros, tous les indicateurs laissent penser que celui-ci affichera sa 5ème année de baisse consécutive à la fin de l’année 2015 pour se stabiliser autour de 78 euros. Ce repli est compensé par la croissance du nombre de cyber acheteurs et par l’augmentation de la fréquence d’achat. Cette tendance traduit aussi une banalisation de l’achat en ligne avec un panier moyen qui converge vers celui du commerce traditionnel (environ 50 euros).

PNG - 48 ko

Du e-commerce au m-commerce.

Le mobile est devenu omniprésent dans notre société et transforme la manière dont nous consommons. Encore marginal il y a quelques années, le m-commerce s’installe définitivement dans le paysage du retail en France. En cette fin d’année 2015, Les transactions effectuées sur mobile ont effectué un bond de 26% par rapport au premier trimestre. Le poids du mobile dans le e-commerce en France ne cesse d’augmenter : porté par 6 millions de consommateurs, ce canal de vente représentera 13,4 milliards d’euros en 2015, soit 24% des transactions e-commerce total.

Pour les e-commerçants, réussir le virage du m-commerce représente un enjeu majeur. En effet, les taux de conversion sur mobiles sont plus élevés que sur les autres médias. Pour le secteur du retail, les applications convertissent 3,7 fois plus que les sites mobiles. Le cross device et le développement d’application vont devenir la clef des stratégies de e-commerce réussies.

Les challenges du m-commerce pour 2016 seront nombreux : inciter les visiteurs à consommer plus afin de faire converger le panier moyen des achats mobiles (environ 73 euros) vers celui des achats sur ordinateurs et soigner au maximum l’expérience client pour motiver l’acte d’achat. L’utilisation de la Data pour augmenter son taux de conversion et mettre en place des programmes de fidélisation adaptés seront aussi des facteurs clefs de succès de l’année 2016 pour les e-commerçants.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux