L’obsolescence de votre SID ? Une opportunité pour repenser votre usage de la BI

Article paru le 9 mai 2016 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Innovation Systèmes décisionnels

Autrefois l’usage des solutions d’informatiques décisionnelles étaient réservées à des directions spécifiques (contrôle de gestion, finance), mais les solutions de Business Intelligence ont séduit peu à peu les autres métiers. Cet attrait pour l’informatique décisionnelle est une tendance lourde de ces dernières années. Ainsi on assiste régulièrement à une augmentation du marché qui devrait atteindre 17,1 milliards de dollars en 2016 selon Gartner. Toujours selon Gartner, la BI occupait le 4ième poste de dépense SI des entreprises en 2014. L’usage des solutions BI s’est donc généralisé et au travers de notre travail de veille nous avons noté que les éditeurs mettent désormais à disposition des rapports génériques adaptés à des différents domaines métiers et secteurs spécifiques.

Cette généralisation de l’informatique décisionnelle est aussi due à la digitalisation de l’économie. Les entreprises sont en mesure de stocker de plus en plus de données avec des sources de plus en plus variées de données structurées (fichiers plats) ou non structurées (images, vidéos). Il en découle un nombre de connecteurs disponibles dans les solutions actuelles de BI de plus en plus important et donc des tableaux d’analyse de plus en plus complets.

Enfin, la BI s’est adaptée aux usages actuels des technologies, le recours au Cloud et aux clients légers se généralise. Ainsi selon Gartner 25% des projets décisionnels se feront sur des solutions Cloud en 2016. Au-delà des innovations ayant trait au Big Data, on constate que la BI traditionnelle se transforme radicalement.

En termes d’accès, il est désormais commun pour les solutions d’informatique décisionnelle de proposer des applications mobiles par exemple afin de pouvoir accéder aux tableaux de bord depuis des tablettes et smartphones.
Les tableaux de bord ont également beaucoup évolués. Depuis les tableaux proposés depuis les solutions de bureautiques présentant des données sélectionnées en amont vers des tableaux permettant l’interactivité sous forme de graphiques animés. La sélection des données est réalisée via un mécanisme de drag and drop.

Ainsi sans même évoquer l’essor des technologies d’analyse prédictives et de chargement de masse de données, des changements profonds sont notables dans le domaine des solutions d’informatique décisionnelle : elles sont désormais accessibles par de plus en plus de personnes, sur de plus en plus de support et permettent d’analyser des données de plus en plus diverses. De plus l’usage des solutions de type Cloud limite le coût d’implantation et facilite la BI en self-service.

Ces évolutions doivent permettre de nourrir une réflexion sur la position des SI dans les organisations des entreprises surtout dans un contexte où l’une des solutions leader du marché éditée par SAP ne sera plus maintenue en conditions opérationnelles. Concrètement, il sera nécessaire de changer de version de l’outil SAP pour passer à SAP BI 4 si vous souhaitez monter de version.

C’est donc une opportunité en or pour s’intéresser à l’actualité du marché de l’informatique décisionnelle afin de choisir une solution en phase avec les besoins des utilisateurs et en accord avec l’état de l’art technologique aujourd’hui.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux