La Transformation Numérique : bien plus qu’une stratégie ?

Article paru le 31 janvier 2017 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Transformation SI Management des SI

Des organisations plus rapides mais pas seulement

Le marché de l’IT évoluant rapidement, être réceptif et s’adapter au changement ne suffit plus. Les entreprises doivent changer de vitesse et commencer à réfléchir à la façon de transformer leur modèle organisationnel afin de tendre vers une structure optimisée et véloce. Sans objectif précis et mesurable en termes de business, la notion de Transformation Numérique reste vague pour une société.

Pour résister aux perturbations numériques, un changement de mentalité est à opérer au sein de l’organisation, passant d’une culture réactive à une culture prédictive. L’une des meilleures façons de le faire est de réévaluer la culture d’entreprise, et de déterminer quelles tâches peuvent être décomposées, encourageant ainsi une plus grande collaboration et rendant l’organisation plus efficace et plus efficiente. Pour chaque département, une évaluation de l’utilisation de la technologie est réalisée.

Le back-office doit être rationalisé en fonction de l’utilisation faite de la technologie. Le but étant de rendre les processus les plus optimaux possible, afin que les professionnels de l’informatique ne soient plus simplement des résolveurs de problèmes récurrents. La Direction des Systèmes d’Information (DSI) doit devenir force de proposition des organisations de demain. Avec les bons outils d’automatisation et les solutions de type Cloud, de nombreuses tâches banales peuvent être éliminées, laissant du temps aux équipes IT pour déployer les nouvelles applications.

Etendre la portée numérique en intégrant des technologies plus récentes et performantes, comme des solutions Big Data ou encore des outils collaboratifs, est devenu un atout majeur des organisations. La présence des médias sociaux est essentielle dans le marché d’aujourd’hui : les clients veulent pouvoir apprécier le côté humain des entreprises avec lesquelles ils travaillent. Ces mesures visent à préparer les entreprises à lutter contre les futurs changements numériques.

L’adaptation sélective, clé de la Transformation Numérique ?

La tendance à la transformation numérique est révélatrice de la rapidité à laquelle la technologie évolue. Elle démontre aussi que seules les entreprises s’adaptant rapidement au changement disposeront d’un avantage clé. En effet, l’écart entre les organisations novatrices prêtes à prendre des risques et les organisations qui « jouent la sécurité » ou éprouvent des difficultés à adopter ces nouvelles technologies va s’élargir considérablement dans les années à venir.

Dans certains cas, la technologie peut s’avérer être un atout précieux, les premiers qui adoptent une technologie récoltent généralement des rendements plus importants que les autres. D’autres fois, la présentation médiatique est exagérée et les entreprises ayant pris plus de temps pour s’adapter à cette technologie, ont pu capitaliser les erreurs de ceux qui ont sauté le pas précédemment.

Quelles que soient l’organisation et l’industrie, il s’avère généralement difficile d’implémenter et de déployer l’ensemble des nouvelles tendances et technologies du marché au sein de la structure. L’adaptation sélective est donc cruciale. Les entreprises doivent évaluer soigneusement la valeur d’une nouvelle application pour leur organisation. Si la marge est mince ou difficile à mesurer, il peut être préférable d’étudier d’autres alternatives plus profitables plutôt que de perdre du temps et de l’argent avec cette technologie.

Renforcer la collaboration inter-organisationnelle est une méthode fantastique pour préparer l’avenir de l’entreprise. Faciliter la communication et abattre les silos traditionnels permet d’obtenir plus de conseils lors de l’évaluation de nouveaux projets, et il devient alors plus facile d’analyser l’impact de ladite technologie sur la société, et d’évaluer sa valeur potentielle.

Cessez de réagir aux nouvelles tendances. A la place, créez une culture axée sur l’avenir de l’entreprise, permettant d’insuffler au sein des sociétés un élan d’optimisation et de vélocité. Ce n’est qu’à cette seule condition que les organisations pourront faire face à l’hyper-vitesse des changements numériques de demain !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux