La gouvernance IT

Article paru le 16 février 2010 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

Depuis plusieurs années, des mots tels que « gouvernance », « gouvernance d’entreprise » ou encore « gouvernance IT » ont fait leur apparition dans le monde de l’entreprise.

Qu’est ce que la gouvernance ?

Le terme « gouvernance » était utilisé pour désigner la manière dont un gouvernement gérait les ressources économiques et sociales d’un pays en vue de le développer.
Ce terme a été par la suite étendu au monde des dirigeants d’entreprise avec une notion de gouvernance d’entreprise au début des années 90.

Pourquoi la « gouvernance » a-t-elle pris une telle importance au sein des grands groupes internationaux ?

Au début des années 2000, plusieurs entreprises américaines (Enron 2001, Andersen 2002, …) ont été au cœur de malversations financières qui ont ébranlé l’économie américaine. Afin de responsabiliser les dirigeants des entreprises américaines cotées en bourse, la loi Sarbanes-Oxley (ou SOX) voit le jour le 30 juillet 2002. Elle impose aux dirigeants de certifier personnellement les comptes de l’entreprise et de les présenter à la Commission américaine des opérations de bourse (SEC). Cette loi change l’approche réservée à la gouvernance d’entreprise.

Existe-t-il une SOX française ?

La loi de Sécurité Financière (ou LSF) est l‘équivalant de la SOX en France. Elle entre en vigueur le 1er août 2003 et introduit des changements majeurs dans le domaine de la gouvernance d’entreprise (favoriser la transparence et l’exactitude des comptes). Elle a pour objectif d’améliorer la protection des épargnants et des investisseurs. La LSF crée l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) devenant la seule institution à contrôler les marchés financiers en France.

Pourquoi parle-t-on de gouvernance IT ?

Au cours de plusieurs audits internes réalisés au sein de grands groupes internationaux, il est apparu que la gestion des systèmes d’information devait être fortement améliorée. Pour ce faire une nouvelle notion apparaît fin 2002, la gouvernance IT.

Comment s’inscrit-elle dans la gestion d’entreprise ?

La gouvernance IT relève de la responsabilité du comité de direction et du management exécutif. Elle fait partie intégrante de la gouvernance d’entreprise, et consiste, pour la direction informatique, à mener et à organiser les entités et les processus dans la lignée de la stratégie et des objectifs de l’entreprise dans le but de créer de la valeur.

Que recouvre-t-elle et dans quels buts ?

La gouvernance IT désigne ainsi l’ensemble des méthodes, des outils et des bonnes pratiques que les DSI doivent mettre en œuvre pour améliorer leurs résultats, tout en optimisant leur budget… et indirectement valoriser la fonction informatique auprès de la DG et des autres fonctions.

Quelles sont les « bonnes pratiques » associées ?

La gouvernance IT recouvre les principes et processus dédiés à la prise de décision dans le domaine des systèmes et technologies de l’information. Le mécanisme de la gouvernance s’appuie sur trois grands axes :

  • la stratégie qui définit les objectifs de la DSI à moyen et à long terme ;
  • le pilotage qui a pour but d’atteindre les objectifs fixés et de contrôler le système d’information ;
  • l’organisation qui structure l’activité informatique de l’entreprise au travers d’un cadre de référence.

Quelles sont les méthodes de gouvernance qui ont fait leurs preuves ?

Les deux modèles de gouvernance IT les plus populaires sont ITIL et COBIT. D’autres modèles traitent de la gouvernance IT, comme CMMI ou les normes ISO, mais sont généralement plus utilisés dans le cadre de la gouvernance d’entreprise.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux