La mobilité de demain s’est dessinée à Las Vegas

Article paru le 20 février 2018 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Innovation Transports

Cette année encore, la mobilité était à l’honneur au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas qui s’est tenu du 12 au 19 janvier dernier. De nombreux constructeurs automobiles, équipementiers, entreprises technologiques ou encore start-up étaient présents à cet événement tech, tous décidés à révolutionner les usages !

Des véhicules autonomes et toujours plus connecté

La voiture autonome et connectée est plus que jamais sous les projecteurs. Parmi les innovations les plus remarquées, le « Brain to Vehicle » de Nissan qui souhaite observer puis interpréter l’activité cérébrale du conducteur afin d’anticiper les attentes de ce dernier. Avec cette nouvelle manière de conduire, des accidents pourront être évités grâce à des temps de réaction, des systèmes de freinage et de direction plus rapides de 0,2 à 0,5 secondes.

D’autres constructeurs tels que Hyundai et Toyota ont également présenté leurs véhicules autonomes qui permettent au pilote de reprendre le contrôle quand il le souhaite tout en lui garantissant l’appui de systèmes de sécurité permettant de réduire considérablement le risque d’accident.

Byton, jeune constructeur chinois souhaitant concurrencer Tesla s’attaque quant à lui au marché du SUV à la fois intelligent et intuitif. Il développe un véhicule en mesure d’identifier conducteur et passagers via un système de reconnaissance faciale, permettant ainsi de déverrouiller les portières et dans un second temps de personnaliser l’expérience.

L’intelligence artificielle était également à l’honneur : Nvidia (le géant du processeur) s’associe à Uber et Volkswagen pour introduire une flotte de taxis autonomes qui disposeront, entre autres, d’une fonctionnalité de contrôle gestuel. Même son de cloche chez Navya qui a présenté Autonom Cab, un robot taxi.

Dans les années futures, les différents opérateurs de transport pourraient développer des partenariats avec des sociétés de taxis autonomes. Le modèle est le suivant : les compagnies aériennes et ferroviaires commercialisent des titres comprenant le transport en taxi autonome de l’aéroport ou de la gare jusqu’à la destination finale du passager ; modèle qui pourrait permettre de gérer le trajet dit “du dernier kilomètre”.

Le véhicule autonome représente aussi une opportunité importante en matière de services pour de nombreux secteurs, notamment le Retail avec une profonde mutation des modes de livraison. Dans ce contexte, Domino’s Pizza s’est notamment associé à Ford pour tester la livraison en véhicule autonome. Le client reçoit un SMS à l’arrivée du véhicule, avec un code lui permettant de la déverrouiller. Ce service, véritable nouveauté en matière d’usage du véhicule, s’inscrit dans un périmètre innovant relativement large.

De nouveaux usages pour la mobilité urbaine

Inspirée des scénarios les plus futuristes, Volocopter a fait une démonstration de son taxi volant dont la technologie est fournie par Intel : contrôle de vol adaptatif et systèmes redondants pour la sécurité. Uber a également présenté son prototype de taxi volant créé en partenariat avec Bell Helicopter pour lequel l’entreprise se donne deux ans pour finaliser les développements.

Les alternatives aux voitures sont de plus en plus nombreuses : GenZe a exposé son vélo électrique connecté ; d’autres solutions sont envisagées telles que les skateboards électriques ou encore le scooter électrique pliable Ujet. Ces solutions viennent multiplier les nouveaux usages liés à la mobilité urbaine qui fait face à des contraintes économiques et écologiques de plus en plus fortes.

Parmi ces nouveaux usages, la réalité augmentée a le vent en poupe ! WayRay entend proposer le premier GPS holographique à réalité augmentée. Ce GPS (nommé Navion) indique le trajet à suivre mais également les points d’intérêt, les piétons ou encore les alertes « danger » sans qu’aucun équipement supplémentaire ne soit nécessaire. Cette innovation ouvre des perspectives d’amélioration en matière d’information voyageur pour les opérateurs du Transport. En se basant sur la technologie du GPS holographique, les gares, arrêts de bus et bouches de métros pourraient s’afficher sur les smartphones des usagers.

A l’issue du CES, les nouvelles mobilités et les usages associés semblent susciter l’intérêt de nombreux acteurs.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux