Le Triple Play : un service multimédia nouvelle génération au cœur de la convergence numérique

Article paru le 2 avril 2014 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Médias

Le paysage des services de communication et de divertissement ne cesse de s’enrichir avec pour objectif la convergence numérique : regrouper un ensemble de médias issus de différentes catégories de services en utilisant un minimum de canaux.

C’est le protocole internet (IP) qui joue le rôle de point de convergence. Le développement des offres Triple Play par les opérateurs et les fournisseurs d’accès internet (FAI) en est un parfait exemple.

Le Triple Play : essor d’une technologie révolutionnaire

L’expression anglaise Triple Play qui désigne à l’origine une action au baseball, permet aujourd’hui de qualifier une offre grâce à laquelle les abonnées peuvent bénéficier à la fois d’un accès à l’internet haut débit, de la téléphonie fixe illimitée et de la télévision numérique, fournis d’au moyen d’une seule et unique « box ».

L’utilisation du terme Triple Play dans l’industrie des télécommunications et notamment dans le discours marketing des opérateurs a commencé aux États-Unis au milieu des années 90 mais c’est au début des années 2000 que les premières offres commerciales proposant la diffusion de contenus audiovisuels par internet débarquent sur le continent européen.

En plus d’une utilisation simplifiée, les offres Triple Play permettent aux abonnés de profiter de coûts réduits puisque l’ensemble de leurs services numériques sont gérés par une seule et même société, ils n’ont plus besoin de souscrire plusieurs contrats auprès de fournisseurs différents.

C’est grâce à l’apparition de l’ADSL et plus généralement de l’internet haut débit que ces services multimédia nouvelle génération ont vraiment pu se développer en France. En effet, le Triple Play nécessite un débit élevé afin que son utilisateur puisse recevoir en simultané des flux internet, téléphonique et vidéo. Et cette technologie ne cesse de s’améliorer avec l’arrivée du très haut débit rendu possible par la fibre ou la VDSL.

Développement du Triple Play sur un marché où la concurrence fait rage

A l’ère du numérique, le trio téléphone fixe, internet et télévision est devenu un incontournable dans les foyers français. Ce n’était pourtant pas le cas quinze ans auparavant.

Free est le premier opérateur à s’être jeté à l’eau. En 2002, le groupe propose un forfait ADSL à 29,99€ par mois. Un an plus tard, en plus de l’accès illimité à internet, Free complète son offre avec la téléphonie fixe par IP. En décembre 2003, l’offre s’est encore améliorée avec l’ajout de la télévision par internet.

La concurrence oblige les acteurs des télécommunications à renouveler sans cesse leurs offres commerciales afin de proposer des prix toujours plus attractifs et des services novateurs.

Il faudra attendre février 2014 avant que le quatrième opérateur français, Bouygues Télécom, ne casse les prix proposés sur le marché en lançant une offre Triple Play basique à moins de 20€ par mois (19,99€), obligeant les autres opérateurs à s’aligner.

Ces dernières années, le Triple Play n’a de cessé de se développer et de s’enrichir grâce à l’apparition d’offres Quadruple Play qui proposent aux abonnés, en plus des trois services déjà disponibles par IP, l’ajout d’un service supplémentaire : la téléphonie mobile.

Cette récente évolution marque une nouvelle fois une étape décisive dans la convergence numérique.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux