Le data mining va coûter cher aux fraudeurs à l’assurance

Article paru le 13 octobre 2017 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Assurance Tribune

Anonyme et omniprésente, la fraude est l’ennemi numéro 1 des compagnies d’assurance. Le dernier rapport de l’ALFA (Agence pour le Lutte contre la Fraude à l’Assurance) est sans appel : en France, 5% des primes versées, soit environ 2,5 milliards sont versées indûment. Allié à l’analyse prédictive, le data mining est le nouveau pari (et nouvel investissement) à faire pour repérer les déclarations frauduleuses en amont des remboursements et ainsi endiguer cette saignée financière.

Tribune d’Eugénie SANTO, consultante mc²i Groupe

Lire la tribune sur le site : FinYear

Partagez cet article sur les réseaux sociaux