Le paiement sans contact

Article paru le 27 avril 2011 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

Les moyens de paiement ne cessent de connaître des révolutions ces dernières années grâce aux nouvelles technologies et l’une d’entre elles se distingue particulièrement : le paiement sans contact.

Cette méthode utilise le principe de la communication en champ proche (Near Field Communication) qui permet l’échange d’informations à courte portée et son efficacité est amplifiée par son intégration dans les téléphones mobiles.

Cette technologie dispose de 3 modes de fonctionnement :

  1. Un mode émulation de carte : ce mode permet à un mobile de se comporter comme n’importe quelle carte (en remplacement d’une carte de crédit).
  2. Un mode lecteur qui transforme le mobile en lecteur d’étiquette électronique. Il est possible de consulter le prix d’un produit etc.
  3. Un mode peer to peer : qui permet à deux mobiles d’échanger des informations, par exemple faire un virement directement entre 2 téléphones. Le mobile va, quant à lui, servir à sécuriser l’échange mais apporte également des services annexes comme connaître le solde restant sur son compte bancaire, recevoir une alerte etc.

La liste des fonctionnalités et des opérations possibles avec ce couple « NFC et Téléphonie mobile » est très importante et de nombreuses entreprises se sont déjà lancées sur ce chantier.

Techniquement, lorsqu’un téléphone mobile est à proximité d’un lecteur NFC, un double contrôle est effectué : le fournisseur de service et l’opérateur vont conjointement interroger leurs bases pour effectuer le paiement. La sécurité est assurée par la carte SIM qui se comporte comme un firewall et permet d’isoler les différents échanges.
La NFC est une application de la technologie RFID (Radio Frequency Identification) qui permet d’échanger des données à distance. Concrètement, pour communiquer il est nécessaire de disposer d’un côté d’une puce RFID et de l’autre d’un lecteur. La puce est totalement passive et ne nécessite aucune alimentation. Le lecteur va alimenter le puce RFID lorsque celle-ci est dans son périmètre (10cm) et consulter les informations.

Le paiement sans contact voit l’implication de nombreux acteurs tels que les banques, les entreprises de moyen de paiement (Visa, Mastercard, ...), les constructeurs de téléphonie mobile (Samsung, Nokia, Rim, ...), les éditeurs spécialisés (Vivotech, Ingenico, ...) et bien d’autres. Les supermarchés souhaitent également se positionner sur cette technologie via leurs banques respectives pour faciliter le paiement en caisse.
Le marché du paiement sans contact est encore à ses débuts mais le potentiel est assez important.
Depuis 2010, la ville de Nice expérimente un système de paiement des titres de transport à partir du mobile. 2500 personnes utilisent déjà ce nouveau moyen de paiement et 9 autres villes dont Paris devraient bientôt suivre cette démarche. Google prévoit de faire un test en grandeur nature dès cet été dans les villes de New York et San Francisco.
Selon IMS Research, une entreprise spécialisée dans l’étude de marché, 470 millions de téléphones seront compatibles NFC en 2015.
Bien entendu, cette technologie n’est pas dédiée à cette fonctionnalité et d’autres secteurs d’activités suivent de près les nouvelles avancées. C’est le cas notamment des transports pour le passage des bornes de contrôle (Navigo).

Sources : Services mobiles

Partagez cet article sur les réseaux sociaux