Le programme Territoire de Soins Numérique

Article paru le 15 octobre 2014 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Santé

Appel à projets territoires de soins numériques

TSN, un projet de santé avant tout

Dans l’esprit des Investissements d’avenir, le programme « Territoire de Soins Numérique » (TSN) a un objectif économique pour favoriser le développement de la santé numérique en France. Mais il s’inscrit aussi dans la Stratégie Nationale de Santé qui vise à mieux organiser les soins du patient dans le cadre d’une « médecine de parcours », c’est-à-dire reposant sur une coopération étroite de l’ensemble des professionnels de santé et en particulier du monde hospitalier avec le monde ambulatoire.

En début d’année 2014, chaque agence régionale de santé (ARS) a eu la possibilité de présenter son projet d’e-santé sur un territoire pilote. En Ile-de-France, l’ARS a proposé le projet « TerriS@nté » sur 8 communes du nord du Val-de-Marne. Bassin urbain très dense d’environ 300 000 habitants, ce territoire est caractérisé par une offre de soins importante et diversifiée mais dont les indicateurs sanitaires sont défavorables avec de fortes inégalités.

TerriS@nté entend répondre aux enjeux sanitaires de ce territoire autour de 4 axes :

  1. Améliorer la prévention et l’information patient (plus simple, plus visible) ;
  2. Développer l’accessibilité de l’offre de soins et la régulation des flux patients (pour optimiser les ressources) ;
  3. Développer la coordination entre professionnels de santé (pour décloisonner les acteurs, organiser des parcours de santé plus complexes et éviter le recours à l’hospitalisation) ;
  4. Renforcer la veille sanitaire (pour mieux suivre et partager les risques sanitaires).

Et le numérique dans tout ça ?

Le projet cherche à donner les moyens aux acteurs de terrain de répondre eux-mêmes à ces problématiques, en mobilisant leurs compétences et leurs ressources propres autour d’une infrastructure commune : la plateforme numérique santé du territoire.

Grâce à cette plateforme et aux nouveaux outils technologiques financés (appareils connectés), le territoire va pouvoir expérimenter de nouveaux « services » de santé pour une meilleure prise en charge du patient (prise de rendez-vous dématérialisée, géolocalisation des équipes mobiles, gestion et disponibilité des lits, alertes sanitaires en temps réel, échanges dématérialisés de données patient, …).

Le développement de cette plateforme est aussi un prétexte pour mobiliser tous les acteurs économiques du territoire, y compris en dehors du secteur de la santé, dans le but de créer à partir des innovations locales de nouveaux usages numériques. A long terme les réussites du projet pourront être répliquées à une échelle plus large pour accélérer la transformation numérique du système de soins.

La plateforme d’échange et de partage d’information proposera un bouquet de services existants ou innovants à destination des patients et des professionnels de santé :

  • un accès mobile via des applications ou des objets médicaux connectés pour les patients en mobilité ou à domicile ainsi que pour les professionnels de santé ;
  • un portail d’information et de services à destination des usagers, patients et à destination des professionnels de santé ;
  • des services mutualisés interfacés avec des dispositifs nationaux comme le Dossier Médical Personnel, les téléservices de l’Assurance Maladie, des annuaires nationaux, etc.

Le projet TerriS@anté a débuté fin 2014 et les premières évaluations du programme sont prévues en 2015, mc²i Groupe ne manquera pas d’étudier ces retours qui donneront probablement une première tendance sur l’avenir de l’e-santé en France !

Le programme TSN en quelques chiffres :

  • 3 décembre 2013 : lancement de l’appel à projets « Territoire de soins numérique »
  • 80 millions d’euros sont dédiés au programme dans le cadre des Investissements d’Avenir
  • 3 mars 2014 : date limite de dépôt des projets de territoire par les ARS (18 ARS candidates sur 26)
  • 5 ARS ont été retenues : Aquitaine, Bourgogne, Ile-de-France, Océan Indien et Rhône-Alpes
  • 20 millions d’euros : c’est l’enveloppe obtenue par l’ARS Ile-de-France pour développer TerriS@nté à partir de fin 2014 sur 8 communes du Val-de-Marne
Partagez cet article sur les réseaux sociaux