Les Mashups et les portails d’entreprise.

Article paru le 10 décembre 2009 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

Le secteur est indéniablement stratégique et porteur d’un grand potentiel. Les Mashups constituent une solution intéressante pour enrichir son système d’information et plus particulièrement son portail d’entreprise (Plate-forme donnant accès à des ressources du SI pour l’ensemble du personnel et éventuellement les partenaires).

Le mashup

Un Mashup est une application dont le contenu résulte de la combinaison de plusieurs sources d’information.
L’une des vertus majeures des technologies dites de Mashup est de pouvoir assembler rapidement des ressources applicatives externes avec des ressources applicatives internes. Les applications Saas en plein boom sont donc totalement intégrées de manière transparente.
Pour ce faire, on utilise le plus souvent l’objet XMLHttpRequest, RSS, AJAX du côté client, et les API (ou les Services Web) des sites dont on mixe le contenu.
De plus en plus d’éditeurs de contenu proposent gratuitement des API, afin d’encourager la création de mashup utilisant leurs développements.

SOA vs Mashup ?

Ce ne sont pas deux technologies qui s’opposent, mais des technologies complémentaires.
L’architecture de services SOA (Architecture orientée services) part de la modélisation des processus métiers et aboutit à un assemblage de composants régis par des contrats de service entre fournisseurs et consommateurs. Elle vise une architecture technique modulaire, réactive et flexible. Les Mashups constituent une solution peu coûteuse, simple et rapide à mettre en œuvre pour assembler des fonctionnalités d’applications. Ils peuvent répondre à des besoins et remplacer des petits développements logiciels. Par exemple, géolocaliser les contacts de son CRM (Gestionnaire de relation clients) en créant un mashup avec GoogleMaps, ou étendre les possibilités d’interaction avec ses contacts par un mashup avec LinkedIn ou Facebook.

A retenir

SOA et Mashup doivent être utilisés comme des technologies complémentaires qui favorisent l’exploitation des développements des éditeurs.
Cela permet aux DSI de se concentrer sur l’intégration de l’application dans les suites existantes, avec trois enjeux majeurs : les données, les interfaces et les processus métiers.
Il peut donc être judicieux d’exploiter la capacité des portails d’entreprise à s’interfacer avec des applications tierces en les couplant avec des outils préexistants.

Sources :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux