Les SI décisionnels au service de la performance sociétale de l’Entreprise.

Article paru le 15 juin 2016 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Systèmes décisionnels Réglementaire

Fin 2015, Paris a hébergé la COP21, intitulée ainsi en tant que 21e Conférence Cadre des Nations-Unies sur le changement climatique. L’issue des négociations a, entre autre, démontré que le développement durable reste un sujet majeur dans l’actualité internationale, tout comme le rôle et la contribution croissante des entreprises à travers leurs démarches dites de « Responsabilité Sociétale de l’Entreprise », ou « RSE ».


Des outils RSE pour les entreprises

Il existe un large panel d’outils permettant d’illustrer l’engagement des entreprises :

  • Concernant la réglementation, plusieurs lois dessinent désormais un cadre juridique contraignant : la loi de Nouvelle Régulation Economique (NRE) de 2001 stipule par exemple que « les sociétés françaises cotées […] et les Grandes Entreprises doivent présenter, dans le rapport de gestion annuel, parallèlement à leurs informations comptables et financières, des données sur les conséquences environnementales et sociales de leurs activités. » Les lois Grenelle I et II de 2009 et 2010 structurent elles les domaines d’actions stratégiques dans lesquels l’Etat fixe des objectifs, et les moyens de les atteindre, afin de répondre à l’urgence écologique. Les collectivités territoriales de plus de 50000 habitants sont aussi concernées. A partir de 2012, celles-ci doivent aussi élaborer un rapport annuel de développement durable (article 255 de la Loi Grenelle II de juillet 2010).
  • Les Grands référentiels (Pacte Mondial, GRI) proposent aux parties prenantes des indicateurs de suivi jouant le rôle de vitrine de l’engagement sociétale d’une organisation. Ces indicateurs doivent également permettre de mesurer la qualité des actions mises en place, et ainsi de décider des orientations à donner à la démarche RSE.
  • Les Labels (normes ISO 14001, 26000, LUCIE…) fonctionnent sur le modèle de paliers minimums à atteindre, et attestent également de l’engagement d’une entreprise dans la RSE.
  • La notation extra financière, à l’initiative notamment d’investisseurs soucieux d’évaluer la maturité d’une société sur les enjeux RSE, renvoie à l’idée de mesure de la performance d’une entreprise, au-delà des aspects économiques et financiers, notamment sur les axes environnementaux, sociaux et de gouvernance.


La RSE du côté des SI

Au sein de ces enjeux macro-sociétaux, les acteurs du SI ont désormais un rôle important à jouer, autour de deux axes principaux :

  • Le « Green IT », ou équipement de l’entreprise en infrastructure SI dont l’impact écologique est moindre (PC éco-conçu, salle de serveur moins énergivore …)
  • Outillage de la démarche RSE, afin de pouvoir rendre-compte de manière optimale et exhaustive de l’engagement de l’entreprise à travers des indicateurs adaptés.


Les thématiques à aborder

Pour être pertinents, ces indicateurs de performance « RSE » doivent permettre de couvrir l’ensemble des thématiques constituant la démarche de l’entreprise concernée :

  • Sociale
    • Mise en place d’une enquête de mesure du bien-être au travail,
    • Existence d’un plan d’action en faveur de l’égalité des chances et de la lutte contre les discriminations
  • Environnementale
    • Consommation d’électricité
    • Part de la consommation de papier recyclé
  • Sociétale
    • Existence d’un plan d’action concernant les achats responsables
    • Montant des actions de mécénat
  • Economique
    • Capacité d’emprunt
    • Délai de paiement des fournisseurs

Au-delà de l’utilisation des SI décisionnels pour l’outillage des démarches RSE il peut être pertinent de conduire un audit sur les pratiques RSE de l’entreprise. Cet audit a pour objectif de mesurer l’intégration des enjeux RSE dans l’organisation, en termes de gouvernance, pilotage de la performance et optimisation des processus. Sur la base de cet audit, un plan d’accompagnement au changement pourra ainsi être proposé.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux