Les Services Innovants, nouvelle tendance du secteur de la fourniture d’énergie

Article paru le 25 mars 2019 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Innovation Énergie

Cependant, pour assurer une certaine attractivité face aux acteurs historiques et séduire le consommateur, les nouveaux fournisseurs ont dû réduire leurs prix et donc leurs marges. Pour compenser cette perte, ils ont rivalisé d’ingéniosité pour proposer de nouveaux services au-delà de la simple commercialisation de kWh et, ainsi, améliorer la rentabilité financière de leur business et fidéliser leurs clients.

Parmi ces services, la domotique prend de plus en plus d’importance au sein des offres de fourniture d’énergie. C’est un dispositif intelligent qui a pour vocation d’optimiser et d’automatiser des fonctions spécifiques de l’habitat. Basée sur la notion de Machine to Machine elle permet, entre autres, de relier les équipements électriques entre eux à travers une connexion internet.

La domotique a longtemps été perçue comme un luxe inutile, et était critiquée pour sa consommation supplémentaire d’énergie au service d’un confort superflu. Cette époque est bien révolue et, dès 2007, le Grenelle de l’Environnement a élevé la domotique au niveau de système écologique, encourageant même les ménages à s’en équiper, malgré le fait que les appareils connectés soient majoritairement énergivores. En effet, aujourd’hui cette technologie permet un meilleur suivi de la consommation énergétique de l’habitat, l’identification des pics de surconsommation et leurs causes, incitant le consommateur à optimiser ses dépenses et réduire son empreinte environnementale tout en améliorant son confort thermique.

Partant du constat que 30% de la facture d’énergie acquittée par un ménage français représente une dépense inutile [1] et que selon les données de l’INSEE, le secteur résidentiel/tertiaire est responsable de 23 % des émissions de CO2 en France [2], tous secteurs d’activité confondus (88 millions de tonnes de CO2 en 2017), nombreux sont les ménages à vouloir franchir le pas pour se doter de systèmes de domotique. Selon une enquête réalisée en 2013 [3], 2,3 millions de foyers français sont disposés à investir dans une offre de ce type.

Les amateurs de technologies, furent les premiers à se lancer dans cette course à la digitalisation de l’habitat. Sur le marché, nombreuses sont les entreprises, à proposer de la domotique et principalement des thermostats connectés, tels Schneider Electric, Nest, Honeywell, Tado et Qivivo, pour n’en citer que quelques-uns.

Les fournisseurs d’énergie se sont emparés aussi de cette nouvelle tendance pour proposer désormais en plus de leurs offres classiques d’électricité et de gaz, des offres dites connectées. Certaines de ces offres proposent aux clients un boitier connecté qui se branche directement sur le compteur électrique et permet un suivi en temps réel de la consommation. C’est le cas par exemple de l’offre Atome de Direct Energie ou bien le Pack Suivi Energie de Greenyellow. D’autres fournisseurs tels que Sowee d’EDF ou bien ENGIE avec son thermostat Netatmo, proposent des offres beaucoup plus complètes permettant de piloter son chauffage par pièce selon des plannings prédéfinis et de détecter les portes et les fenêtres ouvertes. L’offre Butabox de Butagaz, permet quant à elle, de gérer l’ensemble de ses appareils électriques via des prises intelligentes.

Des offres d’énergie verte, aux offres de maison connectée en passant par les offres low-cost allant jusqu’à moins 20% par rapport aux TRV, les fournisseurs d’électricité et de gaz, ne manquent pas de créativité et d’ingéniosité pour fidéliser leurs clients et leur proposer l’offre correspondant au mieux à leurs attentes et à leurs besoins. C’est dans cette initiative que s’inscrit le lancement, par certains fournisseurs, d’offres de services annexes ou auxiliaires regroupant un ensemble de prestations et de produits tel que l’entretien de chaudière, la plomberie ou l’assurance d’équipements électriques ou gaziers.

Nul ne saurait nier aujourd’hui que l’ultra-connectivité de notre habitat est bel et bien enclenchée et que les objets connectés seront désormais omniprésents dans notre quotidien, malgré la réticence de certains consommateurs craignant sur leur vie privée. Le Big Data a, quant à lui, rendu possible l’exploitation de ces données de consommation, facilitant l’analyse de nos habitudes et pratiques et permettant aux fournisseurs d’énergie de proposer des offres beaucoup plus personnalisées à leurs clients.

[1] https://negawatt.org/Le-gaspillage-...

[2] https://www.insee.fr/fr/statistique...

[3] https://particuliers.engie.fr/econo...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux