Mise à jour de COREP - Nouvelles exigences prudentielles pour les banques

Article paru le 15 septembre 2011 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

L’agence bancaire européenne a publié fin avril une révision du cadre de reporting commun (COREP révision n°3). Cette révision prend en compte les amendements de la directive CRD III, les modifications concernent notamment les états traitant des risques de marché et de la titrisation. Elle sera applicable dès le 31 décembre 2011.

Pour rappel le projet COREP donne un cadre commun au niveau européen pour le reporting prudentiel. Ce projet, en place depuis juin 2007, a depuis été mis à jour au fur et à mesure des avancées en matière de régulation.

Aujourd’hui l’implémentation classique des flux comptables et règlementaires dans les établissements bancaires suit le schéma ci-dessous (voir illustration).

l'implémentation classique des flux comptables et règlementaires dans les établissements bancaires

Des impacts multiples

Chaque modification sur les états règlementaires impacte toute la chaine, du SI de gestion jusqu’au SI produisant les états.

Avec le passage à cette nouvelle révision de COREP de nombreux états ont été modifiés, impliquant des impacts dans les outils de gestion avec des nouvelles données à produire et d’autres à adapter. De fait les flux qui véhiculent ces données doivent également évoluer, ce qui fera l’objet de projets complémentaires dans les services de comptabilité, les fichiers de CRE (Compte rendu d’évènements, fichiers uniformisés servant à alimenter les systèmes comptables) seront à revoir en conséquence ainsi que les règles d’enrichissement dans l’interpréteur comptable et le SI comptable.

Enfin, en bout de chaine, les outils de reporting vont aussi subir des mises à jour.

Les opportunités qu’offrent ces révisions d’états règlementaires sont très intéressantes car elles impactent l’ensemble des systèmes et les flux de données. mc²i Groupe a déjà illustré son savoir-faire dans ces environnements imbriqués ainsi que sur le pilotage de ce type de projet.

Ces états venant d’être mis à disposition par l’EBA pour une mise en application en fin d’année, de nombreuses actions sont à prévoir dès le second semestre 2011 dans la mise en place de cette révision règlementaire.

Sources : Autorité bancaire européenne

Partagez cet article sur les réseaux sociaux