Où en sont les experts-comptables dans leur transition numérique ?

Article paru le 18 octobre 2016 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Gestion Financière

Des outils au service d’une nouvelle relation client

Sur un marché estimé à 9 milliards d’euros, le numérique offre un ensemble d’opportunités à la fois aux experts-comptables et aux clients de ces-derniers. Longtemps plus timide que les autres fonctions aux nouvelles opportunités du numérique, la fonction comptable est de plus en plus enclin à accepter les changements et à relever les nouveaux défis qui s’imposent à elle.

Selon le « Baromètre de la transformation numérique des cabinets d’expertise comptables » (1) publié en juin 2016, plus de neuf experts-comptables sur dix voient le numérique comme un moyen d’améliorer leur productivité et 83% d’entre eux considèrent que le numérique améliore la relation client (71% en 2015).

Parmi les principaux bouleversements de la fonction comptable on note notamment :

  • La fin de la saisie des opérations de trésorerie : l’envoi des comptes annuels au client en version numérique est désormais une pratique courante (86% des comptables utilisent ce mode d’envoi)
  • L’utilisation d’un portail déclaratif fiscal
  • La dématérialisation des factures
  • La récupération des fichiers bancaires via l’intégration automatique
  • L’automatisation des tableaux de bord et la fin des reporting chronophages
  • L’exploitation des data pour établir un profil du client et de ses habitudes en matière de gestion financière

Se recentrer sur l’expertise

Comme la plupart des changements consistent à automatiser et à dématérialiser des tâches jusque-là fastidieuses et sans valeur ajoutée, la fonction comptable prend conscience que le temps libéré doit servir à se concentrer davantage vers l’expertise métier.

Cela passe, par exemple, par une plus grande efficience du processus d’élaboration budgétaire comme le rolling forecast (prévisions réalisées tous les trimestres sur 6 trimestres roulants) ou le budget base zéro (technique budgétaire qui consiste à remettre en cause chaque dépense), remplacent peu à peu les formats traditionnels.

Mais il ne faut pas perdre de vue que la transformation de la fonction comptable et financière va impliquer une réorganisation des process, et surtout une acquisition de nouvelles compétences. En effet, la transition vers le numérique ne suffit pas : pour rester pérenne elle doit être conjuguée à la formation des collaborateurs.

Enfin, les points fiscaux sont plus que jamais d’actualité. La retenue à la source de l’impôt corrélée aux problématiques de DSN, les prix de transfert, et les questions de localisation de l’activité liées à la pratique de l’e-commerce sont autant de sujets nouveaux qui seront abordés lors du 71ème Congrès de l’Ordre des experts-comptables qui se tiendra fin septembre à Bruxelles.

(1) Étude publiée par La Profession Comptable en partenariat avec Cegid

Clément Gastal

Sources :

http://business.lesechos.fr/directions-financieres/comptabilite-et-gestion/audit/0211222619491-les-experts-comptables-poursuivent-leur-mue-numerique-213483.php

http://www.efl.fr/actualites/comptable/profession-comptable/details.html?ref=R-af64686c-b0e6-47c3-9af6-6bdc424b8c51

http://business.lesechos.fr/directions-financieres/comptabilite-et-gestion/controle-de-gestion/0211243727445-vers-un-controle-de-gestion-plus-reactif-213653.php

http://www.itespresso.fr/experts-comptables-coeur-transformation-numerique-uberisation-109411.html#wtlDgu9jqoYEWhZG.99

Partagez cet article sur les réseaux sociaux