Pourquoi l’inbound marketing est-il toujours indispensable en 2016 ?

Article paru le 8 décembre 2016 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Stratégie digitale Transformation digitale

Selon une étude Augure publiée en 2015 et ayant fait intervenir plus de 600 professionnels de la communication et du marketing, 93% d’entre eux indiquent que les relations influenceurs leur ont permis de gagner en visibilité. Ce résultat permet de mettre en valeur l’évolution des stratégies marketing, et notamment le passage de l’« Outbound Marketing » impliquant un marketing de masse, souvent onéreux et intrusif, à l’« Inbound Marketing » plus personnalisé, bidirectionnelle et intégrant un feedback plus important.

Dans un contexte ou les grandes marques augmentent chaque année leur budget alloué à la publicité en ligne, les technologies publicitaires s’adaptent afin de mieux intégrer l’évolution du comportement des consommateurs. A contre-courant des techniques de marketing « sortant » (emailing, affichage, notification, etc.) visant à pousser de l’information vers les consommateurs, l’Inbound Marketing théorisé par Brian HALLIGAN et Dharmesh SHAH, les fondateurs de la société HubSpot se développe à partir de 2006 aux Etats-Unis et propose d’attirer les prospects plutôt que de les solliciter.

Les piliers de l’Inbound Marketing

Sur le constat que les techniques marketing traditionnelles ne suffisent plus pour capter l’attention des consommateurs, l’Inbound Marketing propose de ne plus aller chercher les consommateurs sur Internet mais de les faire venir vers la marque. Les fondateurs du concept voient alors dans les blogs, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux un potentiel immense pour améliorer l’adaptation de l’offre au consommateur. Pour y arriver, tous les leviers digitaux, c’est à dire le SEO (référencement naturel), le contenu et les réseaux sociaux interagissent ensemble. L’enjeu est de capitaliser sur du contenu de qualité c’est à dire unique et différencié afin d’attirer le client. La capacité à diffuser ce contenu en augmentant son référencement naturel est également un pilier de l’inbound marketing. Enfin, l’amélioration continue du parcours client et la création d’interactions avec une communauté permettent de proposer une meilleure expérience client.

Les étapes d’une stratégie d’Inbound Marketing

La mise en place d’une stratégie nécessite avant tout de réfléchir aux objectifs globaux motivant la mise en place d’une stratégie d’Inbound Marketing. La définition des objectifs SMART, le choix des clients cibles à attirer ainsi que le choix des plateformes digitales sur lesquelles se positionner sont autant de questions permettant de bien appréhender le contexte ainsi que son environnement.

Le point central à toute stratégie d’Inbound Marketing est indéniablement le contenu. La création de contenu de qualité, la sélection de mots-clés ayant du trafic, l’optimisation du contenu des sites ainsi que la définition d’une stratégie de positionnement sur les différents réseaux sociaux participent à un meilleur référencement naturel, et donc, à plus de visibilité vis à vis des prospects. Une fois la marque visible, l’Inbound Marketing permet de mettre en place des outils pour transformer les visiteurs en leads, le but étant finalement de les convertir en client. Les données marketing, commerciales et de clientèles récoltées tout au long du parcours client doivent permettre d’enrichir la conversion grâce à la création de liaisons entre les différents systèmes de données (CRM). Au moment de cette conversion, l’objectif final est d’optimiser le parcours client pour fidéliser et ainsi faire de ces clients des ambassadeurs de la marque.

Les tendances 2016 de l’Inbound Marketing

Une étude ROI réalisée par HubSpot en collaboration avec l’institut de recherche du MIT sur 5048 clients HubSpot et 236 professionnels met en lumière l’impact de l’Inbound Marketing sur le Trafic, les Leads et les Ventes. De manière significative on constate que « 42,2 % des entreprises utilisant l’Inbound Marketing augmentent leur taux de conversion de leads en clients », ainsi « 49,7 % des entreprises utilisant l’Inbound Marketing augmentent leurs ventes en 7 mois ».

Finalement incontournable, l’Inbound Marketing aujourd’hui en pleine expansion doit s’adapter à de nouveaux enjeux :

  • Le SEO doit s’adapter aux nouvelles pratiques des prospects qui, en dehors des moteurs de recherche classiques, consultent désormais les avis et les commentaires d’autres internautes.
  • Les équipes commerciales et marketing doivent plus que jamais travailler en étroite collaboration. Elles apportent chacune à leur niveau de la valeur ajoutée dans la création de scénarios adaptés au parcours client.
  • Enfin, les possibilités apportées par le Big Data dans l’analyse des données sont telles qu’elles doivent intervenir à chaque étape de l’Inbound Marketing. Il s’agit de mesurer les résultats pour ajuster sa stratégie et ainsi réaliser le meilleur retour sur investissement, tout en prenant en compte les enjeux des DMP (Data Management Platforms)

Devenue essentiel, la technique de l’Inbound Marketing n’est désormais plus réservée uniquement aux grandes marques : on constate indéniablement que la campagne présidentielle américaine utilise les outils du marketing « entrant ». Chaque candidat essayant de se vendre auprès du public de la même manière qu’une marque, l’identification de leurs cibles (votants), la gestion de leurs contenus (discours et publications) et leurs présences sur l’ensemble des différents réseaux sociaux grands publics montrent que l’Inbound Marketing fait partie de la communication politique.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux