Quel bilan pour la convergence SI des GHT ?

Article paru le 28 mai 2018 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Santé

Focus sur le volet SI des GHT

La mise en place d’un système d’information convergent des GHT est prévue à l’horizon 2021. La cible réglementaire est ambitieuse : les groupements doivent mettre en place un système d’information hospitalier unique pour le GHT, avec des applications mutualisées par domaine fonctionnel, et une identification unique des patients.
Chaque GHT structure sa convergence autour de quatre chantiers :

Une cible SI qui peine parfois a aller vers une véritable convergence

La définition du schéma directeur du système d’information (SDSI) et l’alignement des acteurs à travers un pilotage commun représentent les premières étapes indispensables au projet de convergence du SI de GHT. La réglementation prévoyait que le SDSI soit formalisé pour le 01/01/2018…. un bilan en ce début d’année nous montre que moins de 50% des GHT ont validé leur SDSI et que 30% estiment le réaliser pour le 1er semestre 2018. Les principales difficultés rencontrées sont de parvenir à aligner la stratégie médicale et la stratégie SI en impliquant tous les acteurs. Les réorganisations de DSI induites par la convergence soulèvent également des questions RH.


Source : ASIP Santé, données recueillies entre septembre et décembre 2017, avec 115 référents SI de GHT.

Les GHT s’appuient sur des cabinets de conseil pour les aider dans ces phases amont. mc2i Groupe a ainsi accompagné 6 GHT dans l’élaboration de leur schéma directeur : le GHT Lille Métropole Flandre Intérieure, le GHT Loire, le GHT Mont-Saint-Michel, le GHT Caux Maritime, le GHT Seine-et-Marne nord et le GHT Strasbourg.

L’urbanisation au sein des GHT et avec l’écosystème régional

Tout au long du projet de convergence, les GHT mèneront une réflexion d’urbanisation pour réaliser la convergence en cohérence avec l’environnement applicatif régional et national. Concrètement, certains GHT envisagent de capitaliser sur des projets existants (dossier médical partagé, MS Santé, mise en œuvre de l’identifiant national de santé, etc.). Les GHT font face à plusieurs défis liés à l’urbanisation de leur SI et notamment les délais de mise en œuvre des services régionaux et nationaux.

Un chantier bien engagé : la mise en place d’un socle technique commun

La mise en place d’un socle technique commun est primordiale pour assurer le recueil, le stockage, la distribution et l’échange des données utiles au fonctionnement des établissements de santé du GHT. La mise en place des GHT induit une ouverture du SI à un nombre plus important d’utilisateurs, plus mobiles car amenés à exercer sur plusieurs établissements. L’élaboration d’une politique de sécurité du SI du GHT revêt donc un caractère essentiel. Le GHT doit formaliser une PSSI (politique de sécurité des systèmes d’information) et nommer un RSSI (responsable de la sécurité des SI). A compter du 25/05/2018, les GHT devront se conformer aux dispositions du règlement européen pour la protection des données (RGPD).


Source : ASIP Santé, données recueillies entre septembre et décembre 2017, avec 115 référents SI de GHT.

Chantier phare pour les professionnels et les usagers : la construction d’un socle fonctionnel commun

La construction d’un socle fonctionnel convergent est le quatrième chantier à mener pour réaliser la convergence SI. Il a pour objectif de faciliter l’accès aux données pour les professionnels de santé et d’améliorer ainsi la qualité de prise en charge des patients. Cette convergence vise également à simplifier la prise en main et l’utilisation des applications, par l’uniformisation du poste de travail. Les GHT font face à plusieurs difficultés pour constituer ce socle fonctionnel commun, notamment la construction d’un consensus avec des établissements de tailles différentes utilisant des solutions distinctes (et parfois acquises récemment).
Pour conclure, la première étape de la convergence est cruciale dans la mesure où elle constitue souvent le premier chantier autour duquel les établissements d’un même GHT sont amenés à travailler ensemble. Au-delà de fixer une feuille de route très détaillée l’enjeu est d’abord de permettre aux établissements de « se parler » pour mener des projets ensemble. Plus concrètement, sur le plan de la convergence technique et applicative, les services proposés par les régions (plateforme de télémédecine, portail d’échange, etc..) constituent de véritables opportunités pour les GHT.

Marie Zenker

Partagez cet article sur les réseaux sociaux