Quel futur pour FranceConnect ?

Article paru le 12 décembre 2016 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Innovation Secteur Public

FranceConnect a pour ambition de faciliter les démarches administratives des usagers en simplifiant le système d’authentification des administrations publiques et en favorisant l’échange de documents entre les différents organismes publics.

Quelles sont les fonctionnalités proposées aujourd’hui par FranceConnect ? Quels seront à l’avenir les différents services offerts par ce système ?

Comment fonctionne FranceConnect ?

Via « FranceConnect », l’usager a désormais la possibilité de s’authentifier auprès d’une administration en utilisant le compte d’un autre organisme déclaré « fournisseur d’identité » comme la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) ou La Poste. Par exemple, un usager peut se connecter au site service-public.fr grâce à ses identifiants La Poste car ce site a intégré le bouton FranceConnect sur sa page d’authentification. L’usager peut ainsi accéder aux services en ligne des différentes administrations avec l’identifiant de son choix parmi la liste proposée.

Quelles sont les évolutions prévues à court terme ?

FranceConnect ne se limitera pas à un simple système d’authentification. Son objectif est de faciliter les démarches administratives des usagers en permettant l’échange de données entre les différents organismes publics (avec l’accord de l’usager). Par exemple, lorsqu’un couple réalisera une demande d’inscription à une crèche, la mairie concernée pourra directement récupérer via la DGFIP l’avis d’imposition du couple. Il ne sera donc plus question de scanner à maintes reprises ses différents justificatifs lors de demandes administratives. Cette évolution sera mise en place progressivement à partir de 2017.

Le nombre de fournisseurs d’identité a vocation à s’élargir avec l’arrivée prochainement d’Ameli (portail d’accès de l’assurance maladie). De même, le nombre de fournisseurs de service intégrant FranceConnect est amené à s’agrandir tout au long de l’année.

Ces avancées laissent présager de nombreuses perspectives d’évolution et permettent de se projeter dans un avenir plus e-administratif.

Vers une généralisation de l’e-administration ?

A terme, l’ensemble des administrations aura intégré le bouton « FranceConnect » au niveau de leur système d’authentification. L’usager pourra ainsi se connecter au site d’une administration via le compte de son choix parmi les différents fournisseurs d’identité et bénéficier d’un service en ligne simplifié par l’échange de documents administratifs entre organismes publics. En quelques clics, l’usager pourra ainsi réaliser des démarches administratives qui aujourd’hui peuvent prendre plusieurs heures ou nécessitent de se déplacer physiquement au sein de l’administration. Cette simplification des e-démarches permettra également de développer de nouveaux services publics numériques aujourd’hui impensables. FranceConnect est donc une étape clé dans la mutation de l’Etat vers l’e-administration.

De nombreux défis restent cependant à relever dont plusieurs portent sur la protection des données des citoyens lors de la validation de l’identité ou l’échange des documents.

Ouverture de FranceConnect à des organismes privés ?

A plus long terme, FranceConnect pourrait intégrer des organismes privés en tant que fournisseurs d’identité mais aussi fournisseurs de service.

L’élargissement de FranceConnect à des fournisseurs d’identité issus du secteur privé permettrait de démocratiser le système d’authentification de FranceConnect et d’augmenter ainsi le nombre de démarches administratives réalisées en ligne.

L’arrivée de sociétés privées en tant que fournisseurs de service permettrait de simplifier les démarches personnelles réalisées en ligne. Prenons l’exemple d’une banque. Cette dernière demande systématiquement un justificatif fiscal lors de la souscription d’un prêt. En étant rattachée à FranceConnect, la banque obtiendrait ce justificatif fiscal directement via la DGFIP, avec l’accord du client réalisant une demande de prêt. Les opérateurs de télécom, qui demandent un justificatif de domicile et une pièce d’identité lors de l’ouverture d’une ligne téléphonique, pourraient être les premiers concernés par le raccordement à FranceConnect.

FranceConnect nous laisse ainsi imaginer un monde avec des échanges facilités et renforcés entre administrations publiques et organismes privés chargés d’un service aux usagers. Un dispositif qui nécessite néanmoins d’encadrer la protection de l’identité numérique pour assurer une e-administration au service du citoyen.

Sources :

http://etatplateforme.modernisation.gouv.fr/actualite/avec-france-connect-lusager-garde-le-controle-de-ses-donnees-personnelles

http://etatplateforme.modernisation.gouv.fr/actualite/france-connect-une-clef-de-voute-pour-letat-plateforme

https://www.service-public.fr/partenaires/communaute-partenaire/actualites/service-public-2016-une-nouvelle-ambition

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/l-etat-simplifie-l-acces-aux-services-publics-en-ligne-937206.html

http://www.nextinpact.com/news/96348-le-sso-france-connect-entre-en-phase-d-experimentation.htm

Partagez cet article sur les réseaux sociaux