RER A - Travaux d’été : Les SI mis à contribution dans la conception d’une nouvelle offre de transport

Article paru le 4 septembre 2017 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Newsletter Transports

Depuis 40 ans, les voies de la ligne A du RER sont particulièrement sollicitées par le transport de plus de 300 millions de voyageurs par an, il s’agit de la ligne la plus fréquentée en Europe. En conséquence, les rails, ainsi que le ballast (cailloux supportant les voies), nécessitent une maintenance de plus en plus fréquente.

Pour répondre aux futures contraintes et exigences de transport (rames plus longues et plus lourdes), le renouvellement total des voies et du ballast, appelé chantier RVB, s’est imposé.

Ce chantier prévoit, chaque été, jusqu’en 2021, une interruption totale du trafic sur une partie du tronçon central allant de La Défense à Nation.

Cette interruption totale de trafic pousse la RATP à définir une nouvelle offre de transport, prenant en compte ces nouvelles contraintes, afin de répondre à la demande voyageur estivale. Cette nouvelle offre a de nombreux impacts, pour les voyageurs, pour les conducteurs, mais également sur l’organisation.

L’offre de transport fortement impactée, quelles alternatives ?

L’interruption de trafic contraint la RATP à faire circuler 2 fois moins de trains sur la ligne A que pour une journée classique. C’est le cas en gare de Nation, à l’heure de pointe, le nombre de trains desservant la gare passe de 30 à 15 trains par heure.

Cet écart est expliqué par la configuration des gares qui ne sont pas adaptées aux manœuvres de retournement (action de faire demi-tour pour un train) imposées par ce “nouveau réseau”. Dans ce “nouveau réseau”, la gare de Nation devient par exemple un terminus de ligne alors qu’il ne s’agit habituellement que d’une gare de passage. D’une durée de 5 minutes, les manœuvres de retournement en gare de Nation empêchent le cadencement habituel d’un train toutes les 2 minutes en heure de pointe.

Afin de limiter l’impact de cette diminution de trafic, seuls les trains à deux étages, possédant une plus grande capacité de transport, circulent sur le réseau pendant la durée des travaux.
Les dessertes sont également adaptées, tous les trains sont “omnibus”, c’est à dire que l’ensemble des gares sont systématiquement desservies. Cela permet de limiter la dégradation du service voyageur notamment dans les gares de banlieue.

Les systèmes d’information au service de l’exploitation et des voyageurs

Au centre des échanges : le SAE et l’information voyageur

Le Système d’Aide à l’Exploitation intègre la circulation théorique des trains, pour la comparer à la circulation en temps réel.
Préalablement au début du chantier, les équipes RATP doivent s’assurer de la bonne interprétation de l’offre théorique, par les Panneaux Indicateurs de Direction (PID). Ces derniers affichent les dessertes modifiées et les heures de passage théoriques des trains.

L’information est ensuite corrigée et diffusée en temps réel, en fonction des aléas d’exploitation (incidents, retards, modification de dessertes, etc).

L’affichage en gare lui aussi impacté

L’affichage des horaires en station est également impacté par ces travaux. Dans le but d’informer les voyageurs, les nouveaux horaires doivent être affichés dans les panneaux prévus à cet effet. Le même principe est appliqué les jours de grève ou lors de toute modification de la journée habituelle d’exploitation.

Le personnel d’exploitation concerné

Pour chaque journée d’exploitation, le personnel exploitant (chef de gare, d’exploitation et conducteurs) disposent de documents de travail déterminant le déroulement de leurs journées. Ces documents sont générés par le système d’information ayant permis la conception de cette nouvelle offre de transport.
C’est le cas des tableaux de présence et des fiches de travail qui présentent le détail de la journée des conducteurs en accord avec la nouvelle offre appliquée.
En outre, la liste des opérations techniques (garage, dégarage, retournement, etc) intègre de nouvelles manœuvres et leur ordonnancement tout au long de la journée d’exploitation.

En définitive, le chantier de renouvellement des voies et du ballast n’est pas le seul événement à impacter l’offre de transport. Une nouvelle offre est produite pour chaque scénario de transport, à savoir : les jours de grève, les jours fériés ou encore lors de grandes manifestations sportives. En conséquence, chaque offre entraîne de nombreux impacts, aussi bien organisationnel que SI.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux