RGPD et Retail : un duo gagnant ?

Article paru le 7 janvier 2019 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Newsletter Retail RGPD

Vous êtes-vous déjà demandé comment étaient exploitées les données que vous communiquez aux enseignes ? Ou encore comment les publicités affichées sur votre compte Facebook correspondent-elles au dernier site internet consulté ?

Le scandale de Cambridge Analytica a remis sur le devant de la scène ces interrogations quant à la collecte et l’exploitation des données par les entreprises.

Rappelons-nous : il s’agissait de la collecte illégale de données par la société Cambridge Analytica sur plus de 50 millions de profils inscrits sur l’application “ThisIsYourDigitalLife” pour une somme s’approchant du million de dollars.

Face à ces dérives, le parlement européen a adopté le Règlement en 2016 qui est applicable en France depuis mai 2018. De quoi s’agit-il concrètement et quels sont les impacts pour le secteur du Retail ? Le RGPD, nouveau cadre imposé… Les entreprises doivent dorénavant informer clairement leurs clients qu’elles collectent, traitent et conservent leurs données personnelles en leur communiquant la finalité du traitement.

Le consommateur donne son consentement explicite au traitement Par exemple, un utilisateur peut accepter de créer un compte pour la livraison de ses commandes d’articles, mais ne pas souhaiter que les données fournies dans ce cadre soient utilisées à des fins marketing.

Pour le retailer, cela implique un coût de mise en conformité RGPD conséquent pour piloter le traitement des données clients. La donnée client va donc coûter plus cher ! …vecteur d’opportunités business pour les retailers !

Les retailers s’appuient sur la collecte et l’analyse des données afin d’innover et proposer une expérience client optimale à des consommateurs toujours plus exigeants, connectés et surinformés. En effet, par exemple, les systèmes de paiement simplifiés (NFC, QR code, réseaux sociaux), la livraison (click and collect), le point de vente, l’achat connecté intelligent (reconnaissance vocale, …) ou l’automatisation de la relation client avec le chatbot, ont tous un point commun : la donnée.

Dans ce secteur reconnu pour la masse de données transitant entre les différents outils (PC, tablettes, smartphones et bientôt TV) et par sa diversité en termes de canaux (magasins, sites internet, réseaux sociaux), le RGPD offre une réelle opportunité aux retailers : définir les données détenues (type, population, but) afin de ne conserver que les données utiles et profitables à leurs activités. Il faut devenir data efficient.

Par exemple, H&M a pu saisir l’opportunité offerte par le RGPD en distinguant les données essentielles des données complémentaires à indiquer si le client souhaite bénéficier d’offres ciblées. Sur l’application mobile, il est possible de créer un compte afin de rejoindre le club H&M et bénéficier de réductions.

La relation client / prospect s’en trouve améliorée car les entreprises n’utiliseront que les données utiles qui font l’objet d’une acceptation par le client. Ainsi, ce dernier sera davantage réceptif aux communications envoyées par les retailers. Leur attention et leur potentiel d’engagement envers ces messages en seront décuplés, et ceci quelque que soit le canal utilisé : emailing, référencement, visibilité, réseaux sociaux... Enfin, les enseignes qui joueront pleinement le jeu enverront un message fort aux clients, un message basé sur la transparence et la confiance qui auront un impact positif sur l’image de marque et par conséquent la performance de l’entreprise.

Le RGPD est donc, sans conteste, une clé de voûte indispensable pour les retailers souhaitant se démarquer dans un secteur en pleine mouvance et fortement concurrentiel. A charge pour les entreprises de prendre ce nouveau tournant.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux