Un Réseau Social d’Entreprise peut-il outiller la conduite du changement ?

Article paru le 11 juillet 2016 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Conduite du changement

Afin de se maintenir dans leur écosystème, les organisations sont contraintes de nos jours de se transformer constamment afin de ne pas péricliter. Pour les salariés, cette évolution permanente se traduit par une mutation continue des processus organisationnels et une évolution constante des solutions informatiques qui outillent ces derniers.

Afin d’accompagner ces transformations, les entreprises mettent en œuvre depuis une trentaine d’années des actions d’accompagnement aux changements afin de prévenir les difficultés et faciliter l’appropriation du processus cible pour les salariés.

Cette démarche s’articule autour de 5 piliers :

  • l’analyse des impacts,
  • le pilotage de la conduite du changement,
  • la formation,
  • la communication
  • l’accompagnement des utilisateurs.

Aujourd’hui les acteurs en charge de la conduite du changement ont acquis une maturité sur les actions à mener dans le cadre de cette phase d’un projet de transformation, mais ils restent orphelins d’un outillage adapté qui permettrait d’optimiser et industrialiser la conduite du changement dans une organisation.

Pendant ce temps-là, le monde de l’entreprise se transforme : on parle désormais d’entreprise 2.0. Cette évolution des structures et processus internes offre de nouvelles possibilités pour accompagner les transformations internes. Ces évolutions passent notamment par la dématérialisation d’un nombre croissant de processus et la mise en place d’un certain nombre d’outils informatiques permettant de gérer ce flux important, et en constante croissance, d’informations : Intranet, GED, RSE, CRM, etc…

Le RSE justement est un outil qui permet de mettre en œuvre dans une organisation des pratiques sociales et collaboratives qui sont les pendants internes des réseaux sociaux personnels utilisés par les salariés (Viadeo et Linkedin principalement).

A travers ces outils présents dans plus de 75% des entreprises, les collaborateurs peuvent notamment partager leur expertise, collaborer sur différentes thématiques, partager de la documentation grâce aux nombreuses fonctionnalités offertes (communauté, pilotage projet, blog, forum, GED, etc...).

Afin d’analyser la pertinence concernant l’utilisation d’un RSE pour outiller la conduite du changement, il convient de passer en revue quels sont les besoins pour mener ces actions :

  • Percevoir, recueillir et analyser les différentes opinions ou craintes que peuvent avoir les collaborateurs concernant ce nouveau projet
  • Pouvoir piloter et suivre les actions de conduite du changement
  • Capitaliser dans un endroit unique l’ensemble de la documentation relative à ce projet ainsi que l’ensemble des interactions avec les acteurs du projet
  • Mettre en œuvre des actions de communication
  • Former les collaborateurs aux nouveaux processus ou à l’utilisation de l’outil
  • Mettre en place un support pour les utilisateurs lors de la phase de déploiement

La majorité des RSE peuvent grâce à leur large panel de fonctionnalités répondre à la quasi-totalité des besoins que nous venons d’énoncer.
Cette analyse nous laisse donc penser qu’un RSE peut être un élément pertinent pour outiller les actions de conduite du changement.

Néanmoins, nous pensons qu’il faut garder en tête 2 points clés :

  • Cet outillage ne dispense pas de mettre en oeuvre des actions classiques d’accompagnement de proximité afin de conserver une dimension humaine à l’accompagnement
  • Un RSE ne peut répondre parfaitement à l’ensemble des besoins sur un projet de conduite du changement.

Il existe par exemple peu d’outils de RSE qui permettent de mettre en œuvre un catalogue de formation et de mettre à disposition des sessions de E-learning.

Nous faisons l’analyse suivante de la pertinence d’un RSE pour outiller les 5 piliers de la conduite du changement :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux