mc²i Groupe dans Agefi Hebdo (09/09/2010)

Article paru le 10 septembre 2010 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans :

La mise en place de Target II a été l’occasion de repenser les systèmes
de gestion des échéances de trésorerie à très court terme des banques.

Audrey Buanic

L’avis d’Audrey Buanic, « offer manager » chez mc2i Groupe.

Les banques ont-elles profité de la mise en place de Target ll pour changer leurs outils de gestion de la liquidité ?

Dans la plupart des cas, les systèmes internes ont été interfacés avec Target ll dans le cadre d’une évolution du système d’information déjà existant. Cependant, certains acteurs ont choisi, à cette occasion, de s’équiper de
progiciels du marché, dont la mise en place a requis de conséquents travaux de qualification et de recette. Quel que soit le type de solution retenue, la mise a jour annuelle de la plate-forme en novembre est susceptible d’impacter les systèmes d’information.

Pour les banques, quels ont été les principaux apports de Target ll ?

La plate-forme centralisée a contribué à améliorer la performance de leur gestion de la liquidité. Le spectre des fonctionnalités métier a été amélioré et élargi par rapport aux systèmes antérieurs : possibilité de pooling de
la liquidité permettant une gestion centralisée de la trésorerie pour un établissement ayant des implantations dans plusieurs pays, de réservation de la liquidité pour faciliter le réglement de certaines opérations, et gestion de
priorités et de files d’attente selon l’importance des opérations constituent des apports majeurs. Target ll présente en outre l’avantage d’être très
robuste et hautement disponible.

Comment les utilisateurs se connectent-ils à la plate-forme ?

Outre l’émission de messages de paiement conformes au standard Swift, les utilisateurs peuvent s’y connecter en mode « User to Application », au travers d’un module d’information et de contrôle (ICM). Ils sont ainsi directement connectés à la plate-forme et à ses écrans pour effectuer le suivi des opérations et de la liquidité ll existe également un mode « application to application », dans lequel les applications internes des banques sont
interfacées avec Target ll et dialoguent avec la plate-forme centralisée par messages XML.


Pour lire l’ensemble de l’article ayant pour sujet : « BPCE maîtrise sa gestion de liquidité via un progiciel », télécharger le fichier pdf ci-dessous.

PDF - 574.7 ko
« BPCE maîtrise sa gestion de liquidité via un progiciel »
article de Florence Klein
Partagez cet article sur les réseaux sociaux