Pilotage de la performance et Big Data : la formule gagnante pour les entreprises

Article paru le 26 décembre 2018 | Partager sur les réseaux sociaux

Classé dans : Big Data Innovation Gestion

Depuis plusieurs années maintenant, le pilotage au sein des sociétés est de plus en plus lié au phénomène Big Data. Cette nouvelle tendance est définie comme étant un « ensemble de données massives » qui ne peut pas être analysé par des outils informatiques de gestion de bases de données classiques. Ce dernier est ainsi apparu à la suite d’un certain nombre de progrès des systèmes de stockage et d’analyse de l’information numérisée.

Aujourd’hui, de nombreuses organisations ont fait le pas d’opter vers une démarche permettant d’analyser les données volumineuses et les répercussions ne sont pas des moindres…

Adopter une stratégie Big Data pour accroître sa performance

Intéressant pour un nombre important d’entreprises Françaises, ce concept n’est cependant pas bien appréhendé par certaines entités qui se montrent réticentes sur plusieurs aspects : transformation organisationnelle, stratégie et formation. Ceci dit, une stratégie Big Data bien orchestrée suscite un nombre d’avantages et d’enjeux conséquents.

Pour déployer une démarche efficace, une transversalité en amont permet de mobiliser l’ensemble des directions et d’échanger sur leurs points de vue souvent complémentaires. Pilote de la performance financière au sein d’une organisation, la direction administrative et financière joue ainsi un rôle prépondérant. Cela en est de même pour la direction générale qui, pour permette d’adopter une stratégie cohérente, doit être impliquée car celle-ci travaille en support de multiples entités métiers. Un soutien amène une visibilité plus forte et évite que la stratégie ne soit portée que sur certains objectifs spécifiques de l’entreprise. Aussi, l’adoption d’une stratégie est optimale lorsqu’une entreprise est dotée d’experts Big Data qui créent des bases de données pouvant être exploitées par tous les métiers de l’entreprise.

Par ailleurs, les entreprises doivent aujourd’hui prendre en compte un certain nombre de points pour garantir l’intégrité des données traitées, la protection des données personnelles, tout en étant transparent sur l’utilisation de celles-ci.

L’importance et l’impact de l’analyse des données

Les données offrent à l’heure actuelle aux entreprises de nouvelles opportunités non négligeables à prendre en compte. Les entreprises se transforment en permanence pour s’adapter aux évolutions et respecter de nouveaux cycles. Certaines d’entre-elles s’entourent de spécialistes, les « data scientists » dans le but de récolter et d’analyser les données produites directement par leur propre écosystème.

Ce dernier peut être composé de tablettes, de sites internet, de mobiles, de points de ventes ou encore de réseaux sociaux. L’objectif étant d’interagir avec le client pour toujours mieux connaitre ses aspirations et son comportement. A terme, les entreprises disposent d’une visibilité plus grande sur leurs clients et anticipent de nouvelles actions stratégiques.

Dans un but d’analyse précise des données récoltées, les entreprises doivent se doter d’outils performants permettant de concilier plusieurs sources de données. Aussi, pour assurer la qualité de celles-ci et la mise en avant d’indicateurs de performance financière et économique, les entreprises se doivent de fonder une gouvernance des données. Cette dernière a pour objectif d’avoir accès à des informations pertinentes qualifiables et exploitables.

Pour cela, les entreprises se munissent d’outils « Business Intelligence » permettant de visualiser des données et ainsi, de permettre une amélioration des pratiques de gouvernance des données. La finalité étant d’utiliser ces dernières en toute sécurité, de manière efficace et optimale au sein des sociétés.

Une performance « Data Driven »

Face à l’essor du Big Data et la présence d’une multitude de sources de données, de nombreuses organisations se spécialisent dans le pilotage des données, c’est le cas des entreprises « Data Driven ». Une entité de ce type se définit comme étant une organisation « pilotée par les données » et analyse des données pour prendre des décisions et orienter son évolution. De fait, une telle organisation est en mesure d’utiliser les bonnes données au bon moment pour prendre des décisions pertinentes et judicieuses pour la suite.

Par exemple, la société « Allociné », société française fournissant des informations cinématographiques en ligne, a adopté une stratégie de données massives et a vu sa performance globale augmenter. En effet, avec plusieurs centaines de millions d’interactions analysées par jour, la société peut maintenant s’adresser aux utilisateurs dont les centres d’intérêts sont qualifiés. Cela a de fait un impact non négligeable sur la performance financière de l’organisation. En effet, grâce à cette nouvelle approche, « Allociné » peut commercialiser auprès des distributeurs de films des offres permettant d’apprécier une certaine opportunité commerciale d’un film par pays, région ou département dans le but de fournir et de gérer le nombre de copies d’œuvres.

Une tendance maintenant obligatoire ?

Pas moins de deux tiers des entreprises Françaises apprécient le phénomène Big Data mais sont encore réticentes à l’idée de s’adapter face à cette tendance.

Aujourd’hui, son importance est directement liée à la performance des organisations. L’impact des données collectées et analysées permet à bon nombre de sociétés de déterminer des actions et stratégies à prendre en compte pour accroître leur efficacité et leur performance financière.

De nombreuses solutions professionnelles liées à l’analyse des données ont émergé. Cela est-il lié au fait que de plus en plus d’entreprises ont compris l’enjeu et s’alignent sur une démarche Big Data pour accroître leur performance... ?

Simon HERVIAUX

Partagez cet article sur les réseaux sociaux